Jessica Thivenin n’arrête pas les aller-retour entre chez elle et la maternité. Que se passe-t-il pour la future maman et sa princesse à venir ? On fait le point sur cette seconde grossesse décidément pas comme les autres !

Jessica Thivenin raconte toujours la vérité à ses fans. C’est pourquoi, inquiets, ces derniers suivent ses aventures avec vigilance.

Jessica Thivenin au plus mal !

Décidément, Jessica Thivenin n’a pas de chance. Ses grossesses se suivent et se ressemblent. Elles ne lui laissent aucun moment de répit et encore moins d’apaisent. Les fans se souviennent encore de la venue du petit Maylone. Pendant plusieurs jours, on avait eu un accès privilégié aux coulisses de la préparation à l’accouchement. Le stress monte peu à peu. Plus que tout au monde, elle ne souhaite vraiment pas revivre ce genre de tourments ! Et pourtant, quelques années plus tard, ça recommence. Comment tout cela va-t-il se finir ? nous mène l’enquête !

Interdiction de stresser !

Les fans hallucinent ! Quand ils comprennent que Jessica Thivenin a perdu les eaux bien avant l’heure, ils commencent à avoir peur que la situation ne prenne une tournure dramatique. En pleine pandémie, se rendre à l’hôpital, ce n’est jamais une partie de pl**sir. On est partagés entre la peur de la covid-19 ou des variants et le souhait de se faire soigner au plus vite. Mais la chérie de Thibault n’a malheureusement pas le choix. Son état nécessite la présence de médecins et d’infirmières à son chevet. Obligée de séparer de son petit bonhomme, on sait que c’est la double peine pour elle !

Autorisée à sortir, la trêve est de courte durée. Mais cette fois, c’est un événement extérieur qui va provoquer ce retour à la case départ. Quand on fait une grossesse à risque, on doit forcément éviter toutes sortes de stress. Même une petite broutille peut faire basculer dans l’horreur. Les parents de Maylone vont en faire les frais ! Vu qu’ils vivent à Dubaï depuis quelque temps, leur présence suscite toujours autant la curiosité. Thibault hallucine devant tant de toupet et fait ce constat effarant.

Et ça continue, encore et encore…

De jour comme de nuit, on les épie ! Quitte à sonner chez eux en pleine nuit ! ” On vient de regarder la caméra et ce ne sont même pas des enfants. Ce sont des parents qui les emmènent en voiture. Il y a une mère qui a porté la petite pour qu’elle regarde à travers le portail. C’est quel manque de respect ça ? Je suis choqué ! (…) Il y a des limites quand même à ne pas franchir” Pour Jessica Thivenin, le dernier épisode en date, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. “Ça m’a déclenché plein de contractions. J’ai passé une nuit horrible, j’ai rêvé que je perdais encore plus de liquide… que des cauchemars.” Hélas, à son réveil, l’enfer va recommencer.

Surveillée comme le lait sur le feu

Désespérée, elle raconte à ses followers avoir“perdu beaucoup de sang d’un coup. Plein de liquide. Comme la dernière fois en pleine nuit, sauf que là, c’était ce matin” En plus, vu les précédents épisodes de sa saga sanitaire, Jessica Thivenin est résolue à ne rien faire pour ne pas provoquer un énième passage aux urgences. “J’étais allongée sur le canapé, mon fils lisait son livre, je ne faisais rien de fou. Je ne me suis même pas levée pour aller aux toilettes”. nous a le cœur brisé !

La méthode Coué

Une fois arrivée à l’hôpital, Jessica Thivenin exige des analyses approfondies pour savoir comment va son petit bébé. Ouf, le bilan est rassurant. “Son petit coeur bat, le liquide il y en a assez pour elle encore.” Forcée de rester encore un peu de temps sous perfusion, elle précise à ses followers que c’est juste le temps que “le sang arrête de couler”. Dans un sourire, elle tente de nous rassurer et de se convaincre que tout ira comme sur des roulettes. “On ne va pas stresser, on va continuer à vivre” Quelle jolie preuve de courage ! nous lui souhaite un prompt rétablissement et surtout que son calvaire se termine pour de bon. Toutes les mamans pourraient en témoigner. Quand on découvre le visage de son enfant, on oublie toutes les misères endurées pendant ces neuf mois de grossesse. On a hâte de découvrir sa petite frimousse !

0/5 (0 Reviews)