Loin d’avoir la langue dans sa poche, Julien Cohen ne laisse pas faire ! Surtout lorsqu’il flaire la bonne affaire. On vous dit tout !

Julien Cohen, un acheteur pas comme les autres

Sa technique pour se démarquer

Quand on participe à Affaire Conclue, on doit absolument tout mettre en œuvre pour charmer les vendeurs. C’est pourquoi, Julien Cohen ses charmes en avant afin sa petite stratégie fonctionne. Du côté de ses fans, on évoque notamment la largesse de son sourire. Quant à sa paire de lunettes, on ne sait pas si c’est un accessoire ou si elles lui sont vraiment utiles. Toujours est-il que la couleur bleue lui va à merveille. Donc, quand il est sur le plateau, il redouble d’efforts pour effacer les propositions faites par la concurrence.

Même si ses collègues le jugent, Julien Cohen n’a du tout envie de s’arrêter en si bon chemin. Même si les embuches sont quelques fois là, il arrive à se dépasser. Lié à Pierre-Jean Chalençon, on imagine combien le départ de ce dernier a été difficile à digérer. Malgré tout, il retrouve sa place dans le fauteuil d’Affaire Conclue et résolu à découdre, plus déterminé que jamais !

Tout ça pour ça !

C’est un épisode que les téléspectateurs ne sont pas près d’oublier. En effet, à la base, il s’agissait d’une “banale” chaise en rotin. Pourtant, elle va taper dans l’œil des brocanteurs présents sur le plateau. Dès lors, une lutte acharnée s’engage entre eux. Plus les secondes défilent et le plis montant grimpe. Le suspense est à son paroxysme. Qui va réussir à convaincre Martine ? Même Sophie Davant s’amuse de la situation. Quant au public, il sait très bien que Julien Cohen a plus d’un tour dans son sac.

Entre Anne-Catherine Verwaerde et Julien Cohen, c’est la guerre. La belge n’en peut plus du comportement de son comparse. Il faut dire que ce dernier a fait le coup pas mal de fois et que ça semble fonctionner du tonnerre. En effet, il attend toujours la dernière minute pour donner un montant impossible à aligner. Pourquoi ne plus le faire, surtout lorsqu’il a un coup de cœur pour un objet ? En tout cas, c’est Martine qui est ravie puisqu’en une fraction de seconde elle repart avec 300 euros ! N’en déplaise à la partie adverse qui avait proposé la même somme. Du reste, la concurrence l’a vraiment mauvaise puisqu’elle déclare “C’est plus possible, c’est l’humiliation totale. Horrible, c’est horrible ! ”

Et vous, que feriez-vous à la place des vendeurs ? Que pensez-vous du caractère irascible de Julien Cohen ? Ce qui est sûr, c’est avec lui, on ne s’ennuie jamais !