Vendredi 9 octobre, le producteur du jeu de survie Julien Magne a fait des confidences aux journalistes de Télé-Star sur les coulisses de l’émission.

L’émission existe depuis plus de 20 ans et pourtant, des mystères subsistent quant aux coulisses du jeu. Pour Télé-Star, le producteur Julien Magne a dévoilé l’envers du décors. Et l’une des questions que de nombreux téléspectateurs se posent, c’est l’alimentation. En effet, les candidats doivent se nourrir eux-mêmes. Mais savent-ils ce qui est comestibles ou pas ? Un candidat s’est-il déjà intoxiqué avec de la nourriture trouvée au hasard ?

Koh-Lanta: L’équipe bleue voulait cuisiner un rat !

Julien Magne a répondu de façon très transparente sur le sujet. Il a commencé par expliquer que “les aventuriers reçoivent un briefing sur les plantes et animaux dangereux ou protégés s’il y en a. On leur demande de faire appel à leur bon sens. Dans le doute, il est conseillé de s’abstenir.” Il revient ensuite sur l’équipe bleue qui s’était concertée pour manger ou non un rat.

“Si un aventurier décidait malgré tout de croquer dans un fruit ou une racine toxique, l’équipe de tournage doit l’en empêcher. C’est arrivé et cela a fonctionné.” La plupart du temps heureusement, les candidats parviennent à trouver de la canne à sucre, du manioc, quelques crabes ou des coquillages et dans les meilleurs cas du poisson. Charge à eux de remporter ensuite des épreuves pour recevoir un vrai repas de la production !

Les paysages en mettent toujours plein la vue aux fans de l’émission. Mais ils se demandent à juste titre si la production Koh-Lanta agit de manière éco-responsable. Julien Magne a formulé une réponse catégorique aux journalistes de Télé-Star : “Pas question d’abîmer la nature pendant les tournages. Si nécessaire, les plages sont nettoyées avant et pendant le tournage car parfois, les courants déposent des détritus plastiques sur les plages.”.

Que fait la production de tous les déchets des candidats ?

Il poursuit sur cette question épineuse : “Nous avons une vraie politique de traitement de nos déchets pour ne rien laisser traîner après notre passage. Les équipes disposent de gourdes recyclables, à remplir d’eau à des fontaines pour ne plus consommer trop de bouteilles en plastique.”

Koh-Lanta: Sur l’îlot de l’exil, les candidats complètement livrés à eux-mêmes !

Koh-Lanta: Pendant le jeu, certains candidats doivent relever une épreuve qui semble très difficile. Il s’agit de l’îlot de l’exil. Dans l’émission, on dirait qu’ils n’ont vraiment rien avec eux. Mais est-ce vraiment le cas ? Cela va en surprendre plus d’un mais effectivement “il n’y a rien sur l’exil, même pas d’eau.”, explique le producteur. “Les concurrents doivent rationner leur consommation avec l’eau dont ils disposent dans leurs gourdes à leur arrivée sur l’îlot. Il y a quelques noix de coco mais quasiment rien. D’où l’envie farouche des aventuriers de ne pas revenir sur cet îlot !” On les comprend !