La jeune femme à l’origine du tube Balance ton quoi a décidé d’annoncer être amoureuse d’une femme appelée Marie.

La chanteuse Angèle a beau avoir une courte carrière à l’heure actuelle, elle s’est rapidement imposée comme une artiste francophone à l’indéniable impact, surtout par le biais de sa chanson Balance ton quoi. Ouvertement féministe, elle tourne en ridicule les propos entendus par les hommes (généralement) et assume pleinement ses convictions engagées. Plus qu’une chanteuse, Angèle devient un symbole, celui de la liberté d’expression de la femme, dans une société post-MeToo (Balance ton quoi faisant référence à l’équivalent français #BalanceTonPort).

Un coming out tout en simplicité

Si grâce à ses chansons la jeune femme nous a montré à quel point elle manie avec brio la langue française, ne comptez pas sur Angèle pour faire un grand discours annonçant son homosexualité. Elle a décidé au contraire de faire de cette révélation un non-évènement et de l’annoncer tout en pudeur et simplicité.

On la découvre sur Instagram, en bord de mer, porter un tee-shirt sur lequel est écrit « Portrait of women who love women » (en français, « portrait de femmes qui aiment les femmes« ). En dessous de ces mots, une liste de femmes (qu’on imagine célèbres – on ne parvient pas à deviner les noms) qui sont homosexuelles (ou en tout cas amoureuses d’autres femmes).

La chanteuse ajoute en légende de cette publication « Au moins c’est clair… enfin non pas pas claire, Marie« . On découvre alors que l’élue de son coeur s’appelle Marie. Il s’agit de Marie Papillon, connue pour quelques vidéos humoristiques.

Des chansons engagées dans la cause LGBT

Avant même ce coming-out fait tout en simplicité, Angèle était déjà un symbole pour la communauté LGBT, elle qui défendait les droits des personnes appartenant à la communauté, notamment par le biais de deux chansons, Ta Reine et Tu me regardes – ce qui avait évidemment lancé des rumeurs autour de la sexualité d’Angèle.

La jeune femme a décidé de répondre à ces rumeurs et d’officialiser sa relation avec cette dénommée Marie. On ignore si celle-ci fait partie du milieu artistique tout comme sa compagne ou s’il s’agit d’une anonyme qu’a rencontré Angèle.

On ne pourra que se réjouir de la manière dont Angèle a de faire son coming-out, elle qui a décidé de le faire d’une manière simple comme le banaliser. Car le coming-out ne devrait en soi pas être un évènement, et la sexualité des personnalités ne devrait pas être un sujet de discussions, de rumeurs ou pire, de railleries.

Quand les stars font leur coming-out

On sait à quel point cela peut être compliqué de faire son coming-out dans une société où l’homophobie est encore inscrite dans les moeurs. Mais certaines célébrités refusent de nier qui elles sont et décident parfois de le faire par le biais de discours engagés.

On se rappelle de la magnifique déclaration d’amour de l’actrice Jodie Foster à son ex compagne (avec qui elle a eu deux enfants) lors d’une remise de prix. L’actrice n’avait jamais publiquement parlé de sa sexualité, mais ce n’était un secret pour personne qu’elle partageait sa vie avec une autre femme.

Plus récemment, l’acteur Justice Smith profitait du Black Lives Matter pour parler également de sa sexualité, lui qui souffre par deux fois de possibles discrimination : d’abord pour sa couleur de peau, et enfin pour sa sexualité.

Certaines personnalités vivent cependant en cachant leur sexualité, de peur de voir leur carrière être impactée négativement par cette révélation. Ellen Page avait confié avoir vu sa carrière prendre un autre tournant une fois qu’elle avait fait son coming-out, mais pas dans le bon sens. Certains spectateurs ont du mal à voir des acteurs homosexuels jouer des personnages hétérosexuels – alors que c’est justement ça le but de l’acteur – et les producteurs se retrouvent donc frileux à l’idée de les engager.

Angèle peut en tout cas, de cette manière, asseoir d’autant plus sa posture d’élément très important pour la communauté LGBT et féministe ! Sa photo a en tout cas énormément plu aux internautes qui l’ont aimé plus de 170 000 fois. Comme quoi, peu importe la sexualité des gens, c’est l’amour qui compte et qui comptera toujours.