Ce mardi 13 octobre, Cyril Hanouna recevait le candidat Tiago. Sur le plateau de l’émission A prendre ou à laisser, Tiago a tenté le tout pour le tout. Mais les internautes ont moqué sa décision. De nombreuses remarques ont aussitôt coulé dans la Twittosphère.

Tiago a dû avoir les oreilles qui ont sifflé. Lorsque ce candidat d’A prendre ou à laisser a pris sa décision fatidique, un grand nombre d’internautes lui en ont voulu. Ce mardi 13 octobre, Tiago se souviendra surtout du chiffre 13, comme d’un chiffre qui porte malheur !

A prendre ou à laisser: L’anesthésiste voulait “endormir la banque”

Tiago voulait gagner. Avec sa femme, il avait convenu d’un plan sur le choix des boites. Mais apparemment, tout est tombé à l’eau ! Que s’est-il passé dans la tête de cet anesthésiste ? On le surnomme en effet « l’endormeur ». Mais le moindre qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas réussi à « endormir la banque ». La raison revient à son mauvais choix. L’anesthésiste a eu plus gros yeux que gros ventre.

Une énième banqueroute !

Les téléspectateurs d’A prendre ou à laisser ont fait sa connaissance le 30 septembre dernier. Dans ce dernier épisode en date du mardi 13 octobre, Tiago a laissé les boites jaunes défiler. Aujourd’hui, il doit le regretter amèrement. Les internautes lui en veulent également. Dès le début du jeu, Tiago a vu des sommes d’argent importantes disparaître.

Puis sa chance lui a à nouveau sourit. Le banquier lui a même formulé une proposition alléchante. En effet, la banque a proposé de racheter sa boîte 8000 euros. Mais l’anesthésiste n’en a pas voulu ! Il a expliqué à Cyril Hanouna avoir convenu avec sa femme de ne pas accepter de rachat à moins de 10 000 euros. Pas de chance pour lui, il est reparti bredouille, comme le candidat de la veille.

“ Bien fait ! ”

Pour les internautes en tous cas, il ne fait aucun doute que le candidat a joué la fine bouche. Et que s’l repart perdant, c’est bien fait pour lui. Nombre d’entre eux n’ont pas compris pourquoi il a refusé 8 000 euros. Les commentaires ont fusé pour dire qu’il l’avait bien mérité.