Laeticia Hallyday joue la carte de la transparence. Dans l’interview accordé à Sept à Huit, après avoir donné les raisons de sa rupture avec le restaurateur Pascal Balland, la veuve du Taulier a révélé ses grands projets. Elle veut protéger l’oeuvre de Johnny. Et lui rendre hommage. Elle a donné plus de détails sur ses intentions lors d’une autre interview, donnée cette fois à Europe 1.
Laeticia Hallyday avance ses pions lentement mais sûrement. Longtemps décriée pendant le combat médiatico-judiciaire qui l’opposait à la fille aînée de Johnny Hallyday, Laura Smet, elle garde encore l’image d’une méchante marâtre.

« Je ne trahirai pas mon mari »

Laeticia Hallyday se tient au coeur des négociations quand il s’agit de la mémoire de Johnny. Elle est parfois critiquée pour sa place jugée imposante mais rien ne l’arrête. « On continue de travailler sur des projets et mettre en avant sa musique, ce qui est très important pour moi. C’est la promesse que je lui ai faite et je la tiendrai », a-t-elle confirmé lors d’une interview pour Europe 1.

“Sur les chiffres, il y a eu énormément de fantasmes.”

Ses détracteurs ont aussi vu dans ses agissements une volonté de faire main basse sur l’argent. En réalité, la situation est toute autre. Laeticia Hallyday doit éponger les dettes de son mari. “Sur les chiffres, il y a eu énormément de fantasmes. La réalité, c’est qu’il y a du patrimoine, peu de trésorerie et beaucoup de dettes.”, avait-elle confié à Paris-Match en juillet dernier.

“Je serai la gardienne”.

“C’est ainsi, je ne veux pas m’étendre davantage. Ce que je veux, c’est qu’on retrouve de la dignité et que la mémoire de Johnny ne soit plus jamais bafouée. J’y veillerai. J’en serai la gardienne, j’en suis fière et je me sens légitime pour l’être. Je suis sûre que les Français aussi en ont marre d’entendre tout et n’importe quoi sur notre famille.”

Ce qui anime avant tout Laetica Hallyday aujourd’hui, c’est de tenir les promesses qu’elle avait faites à son défunt mari. “ J’ai tant appris à ses côtés, il me guide encore aujourd’hui. Je sais que je passe pour une illuminée quand je dis ça, mais j’y crois vraiment. Je sens sa présence, elle me nourrit. Nous avions monté ensemble, il y a dix ans, une société de production, Born Rocker. A partir de là, j’ai été directrice artistique de tous ses nouveaux albums, j’ai travaillé avec lui et ses équipes sur les lignes éditoriales, les créations d’images. Je vais continuer. Je suis la gardienne de ce temple, mais bien entendu je partagerai les idées et les projets avec David et Laura.”, se remémore-t-elle pleine d’émotion auprès des journalistes de Paris-Match.

Ce jeudi 22 octobre, Laetica Hallyday vient de dévoile plancher sur un projet de musée. « Pour moi, c’est un rêve. On va y arriver, mais ça prend du temps. Il ne faut pas aller trop vite et se donner le temps de réfléchir à certaines choses. On avance un pas après l’autre. », a-t-elle révélé à Voici. Laeticia n’a plus peur de ses détracteurs, elle sait où elle va : « J’espère être digne de l’homme qu’il était, de ses valeurs, de l’amour qu’on a partagé. Je me sens légitime de ça et je ne trahirai pas mon mari. »