En juillet dernier, Laeticia Hallyday reprochait à Eddy Mitchell de ne pas être à ses côtés. Ce mercredi 7 octobre, le principal intéressé prend la parole pour s’expliquer.
La veuve du taulier s’était offerte une campagne de communication en posant pour Gala. C’était en juillet dernier. Elle mettait fin à une longue guerre médiatique avec Laura Smet et David Hallyday. A cette occasion, la mère de Joy et Jade glissait aux journalistes du magazine Gala qu’Eddy Mitchell avait coupé les ponts avec elle et ses deux filles. Laeticia Hallyday se disait triste, comme “abandonnée”.

Laeticia Hallyday: Une réputation de mauvaise marâtre qui lui colle à la peau

Il faut dire que Laeticia Hallyday n’arrive pas à se défaire de sa réputation. On la dit “mauvaise marâtre”. Elle a d’ailleurs écarté les enfants de Johnny sur son lit de mort. Malgré l’accord financier que Laeticia Hallyday et Laura Smet ont conclu après des mois de tractations par avocats interposés, la jeune comédienne ne lui pardonnera jamais. Car à cause d’elle, Johnny l’aurait déshéritée ainsi que son fils aîné David Hallyday. Pourtant, la loi française l’interdit.

Pendant son entretien avec les journalistes de Gala, Laeticia Hallyday s’est plainte de ne plus voir Eddy Mitchell après l’enterrement de son mari. Apparemment, il ne serait pas le seul ami de Johnny à avoir disparu de l’entourage de Laeticia. « Maintenant je suis triste de ne plus avoir de ses nouvelles, c’est encore un abandon ». Elle sortait les violons pour émouvoir son public : « Eddy faisait partie de notre vie, il était comme un tonton pour mes filles, c’est son choix. »

“J’ai horreur de St Barth donc pas question que j’aille là-bas.”

Quand Johnny est mort, Eddy Mitchell a participé aux obsèques qui se sont déroulés en grandes pompes à la Madeleine, à Paris. En revanche, il n’avait pas fait le déplacement pour la cérémonie à Saint-Barth. Et il l’avait confié aux journalistes de Nord Eclair : “J’ai horreur de St Barth donc pas question que j’aille là-bas. Johnny est un rockeur, il n’est pas à St Barth et puis de toute manière une tombe c’est une tombe. Je n’ai pas besoin de me recueillir sur une tombe.”

“Ce n’est pas mon truc de déshériter des enfants.”

Surtout, Eddy Mitchell n’aurait pas digéré la manoeuvre visant à déshérité Laura Smet et David Hallyday. Il s’en était expliqué sans ambages auprès de Léa Salamé dans l’émission Stupéfiant sur France 2. La journaliste lui a demandé ce qu’il voudrait laissé à ses proches.

La réponse du chanteur de 76 ans a été très directe : “Assez d’argent pour ma famille.” La journaliste a lu entre les lignes des reproches sur l’affaire Hallyday : “ça vous fait penser à Johnny et aux guerres d’héritage” a-t-elle répondu. Eddy Mitchell a alors expliqué : “Oh la la non, loin de là ! Ce n’est pas mon truc de déshériter des enfants. Mais bon ça, ça le regarde (…) Je voudrais que mes survivants vivent bien de mes gains.”

Eddy Mitchell pensait avoir formulé une réponse claire à la veuve. Il faut savoir également qu’il n’est autre que le parrain de Laura Smet. Au micro de RTL, ce mercredi 7 octobre, il a enfoncé le clou : « Johnny a toujours été très présent dans ma vie et je crois que je l’ai été également dans la sienne parce qu’on ne s’est jamais fâchés, ou alors pour des bêtises, mais pas de vraies fâcheries ».

« Il s’est toujours très bien comporté, que ce soit avec moi, avec ma famille, etc, tout comme je me suis bien comporté dans la sienne », a-t-il lancé. Pour de nombreux observateurs, Eddy Mitchell signifie par ces propos que Laetica Hallyday ne compte pas pour lui. Et que contrairement à elle, il n’aurait jamais osé se permettre de déshériter ses enfants.