Laurent, le fameux candidat de Koh-Lanta arborant le même chapeau qu’Indiana Jones, vient de traverser un moment très traumatisant. Sur les réseaux sociaux, un individu l’a menacé de façon très violente, en projetant de le décapiter et de s’attaquer aussi à sa fille. Terrible !

Le 3 novembre dernier, une personne décrite comme un déséquilibré par le journal Le Parisien a été arrêté par des policiers de Clayes-sous-Bois, dans le département des Yvelines. Cet individu âgé de 30 ans voualit assassiner Laurent, participant de Koh-Lanta : Les 4 Terres, sur les médias sociaux.

Des attaques formulées sur les réseaux sociaux

Alors qu’il voulait faire une vidéo pour rendre hommage à Samuel Paty sur Youtube, l’enseignant d’histoire-géographie a reçu plusieurs menaces sur Instagram. « Tu ne réponds pas, tu sais ce qu’on fait aux profs ? », a dit la personne selon des mots relayés par le journal. L’individu a ensuite très vite effacé son compte. N’ayant pas eu le temps nécessaire pour réaliser des captures d’écran, le candidat de Koh-Lanta est quand même parvenu à se souvenir de son nom, ce qui lui a donné la possibilité de retrouver sa trace sur Facebook.

Laurent totalement sous le choc

Le participant de Koh-Lanta : Les 4 Terres a par la suite eu une autre conversation virtuelle très violente avec l’individu en question. « Je vais te décapiter, c’est un truc de prof d’histoire », lui aurait-il lancé, avant de faire des menaces ciblant sa fille. Une situation terrible pour l’aventurier qui ne s’attendait pas à ça. « Je n’ai jamais été menacé dans la vie de tous les jours, ni dans mon collège. Et sur les réseaux sociaux, je n’ai jamais été menacé de décapitation », a-t-il expliqué durant sa plainte enregistrée à Grenoble suite à cet épisode.

Une enquête menée par la police

Les policiers ont ensuite pu savoir que les messages du déséquilibré ont été envoyés depuis une adresse IP basé dans la commune des Clayes-sous-Bois. L’individu serait un ingénieur au chômage. Interpellé vers 18 heures chez de ses parents le 4 novembre dernier, il a subi une garde à vue. Durant ses premières auditions, il a indiqué avoir des regrets suite aux messages qu’il a envoyés. D’après lui, il voulait au départ critiquer Laurent pour sa stratégie dans l’émission présentée par Denis Brogniart. « Je trouvais qu’il avait été stupide d’aller vers Alix », a-t-il indiqué.

Tout aurait ensuite dégénéré entre les deux individus, jusqu’aux menaces qui ont amené à l’arrestation. Mais selon Alexia Laroche-Joubert, la productrice de Koh-Lanta contactée par le journal, « jamais, la personne qui a écrit ces messages ne faisait allusion à Koh-Lanta ». Pendant la garde à vue, la personne a confessé avoir la nécessité d’être pris en charge et soigné. Pour l’instant, l’enquête est toujours en cours. Laurent n’aurait pas été « plus perturbé que ça », d’après une personne qui travaille dans l’équipe de production. Ce genre de menace est une première.