Mal géré, le stress peut vite avoir des conséquences dramatiques sur notre quotidien et sur notre corps. On vous donne neuf exemples sur ce que le corps ressent pendant ces moments d’angoisse.

Le stress, un ennemi mal connu
La gourmandise

En pleine période de troubles nerveux, le corps a tendance à réclamer plus de nourriture. Le sucre demeure la famille d’aliments préférée des gens anxieux. En effet, que celui qui n’a jamais envie de se ruer sur un morceau de chocolat jette le premier carré ! Selon la psychologue Melanie Greenberg, le stress demande de l’énergie donc le corps a tendance à faire des excès pour vous “maintenir en vie“.

La fabrique des obsessions

Au début, ce n’est pas grand-chose. Juste une petite broutille qui traverse votre cerveau en éclair. Avec le stress, la présence de ce genre de détails se multiplient. D’ailleurs, si on les additionne, elles ont tendance à devenir handicapantes. Associées au stress, elles sont un frein à notre productivité naturelle. Donc notre comportement devient un obstacle à nos projets. Incapable de résoudre les problèmes, la spécialiste précise que “l’inquiétude limite notre attention sur la source de la menace et nous rend hyper-vigilant”

La maladresse

C’est un cercle vicieux. Plus on subit le stress, moins on a envie de dormir. Forcément, on passe notre temps à ruminer sur notre sort. De fait, moins réparateur, l’accumulation du manque de sommeil peut entrainer des sensations dignes d’un film d’horreur. En plus d’un caractère irrationnel, des troubles vont s’installer dans la durée. Citons par exemple, “votre réflexion, votre jugement“. Publiée dans le Occupational and Environmental Medicine, cette étude révèle aussi les conséquences désastreuses sur notre motricité. En effet, souvent assimilées à un état d’ébriété avancé, ces dernières pourraient provoquer des dramatiques accidents.

Vous avez besoin de silence en permanence

Qu’elles viennent de l’intérieur ou de l’extérieur, chaque nuisance sonore est mal perçue. Pire, accentuées par votre esprit au centuple, elles irritent tellement que vous devenez incohérent. Donc, en cas de stress, plus le bruit viendra vous troubler, plus vous aurez tendance à mal gérer la situation.

Le stress favorise l’apparition de la fatigue

Cette fois, elle est visible. Vu qu’ils vous connaissent, vos proches peuvent rapidement intervenir pour vous sortir de cette phase sans fin Malheureusement, le stress provoque un sentiment malsain d’exclusion. Aussi, il peut mener tout droit à la dépression. C’est pourquoi, au lieu de vous enfermez dans cette bulle de nervosité, où personne ne vous comprend, allez voir un spécialiste.

De l’énergie à revendre

Même si cela est temporaire, il y aura des phases de mieux. Comme le précise notre experte “le système nerveux parasympathique peut rebondir lorsque votre réponse au stress a été activée trop longtemps” Or, malheureusement, ce regain de vivacité est trompeur. Rien ne sert de dissimuler le stress sous un tapis. Il finira par revenir au galop !

Le stress provoque des attitudes négatives

Colère, irritabilité, sont les symptômes les plus connus. En fait, il s’agit d’un mécanisme automatique provoqué par votre cerveau afin de fuir le stress. On a tendance à s’énerver sur les autres. Ce comportement toxique ne mène à rien, sauf à continuer à vous enfoncer dans vos angoisses. Un désastre !

Gare aux faux amis

Vu que votre entourage veut se protéger de votre sale caractère, vous vous repliez sur vous-même. En ayant la fausse impression d’être méprisé et rejeté par ceux que vous aimez, vous êtes inconsolable. Donc, il se peut que vos confidences attirent les profiteurs. Méfiez-vous ! En période de stress, n’ouvrez pas votre cœur à n’importe qui. Ayez le courage d’affronter vos démons en prenant rendez-vous avec un professionnel.

Attention à la consommation de liquide

Pour essayer de dissimuler son manque de tonus, on a tendance à s’appuyer sur la caféine. De plus, l’apparition des boissons énergisantes sur le marché multiplie les risques d’accoutumance. Or, cette sensation de bien-être est temporaire. En coulisses, votre corps encaisse les chocs mais attention à la chute ! De fait, tous les ressentis psychologiques décrits auparavant s’alternent avec des réactions physiques. En somme, votre corps arrive à saturation. Il vous envoie des signaux comme le mal de dos ou de ventre. Écoutez-le ou le regrettez !

Quelques conseils pour réduire le stress

Au fur et à mesure, vous allez apprendre à mieux vous organiser. La médiation peut aider à éliminer les pensées superflues. Cette dernière vous permet de conserver les gestes essentielles. Passer des moments de rire et de complicité avec ses proches en fait partie. Autour d’un bon repas par exemple. Mais toujours avec modération, bien sûr !