Leclerc met en alerte ses clients suite à des arnaques qui se perpétuent en son nom. Il s’agit d’une méthode bien rodée pour vider les comptes en banque des consommateurs. On vous explique tout !

Leclerc n’est pas confronté à cette situation pour la première fois. En effet, l’an dernier déjà ce sont des multitudes de cas de fraudes de ce genre qui étaient recensés. Les victimes devaient alors se retrouver vers leurs banques et espérer être couvertes contre ce type de fraude. Sinon, elles ne reverraient plus la couleur de l’argent perdu. Car les escrocs qui se cachent derrière ces arnaques connaissent leur travail par cœur, ils savent abuser de la confiance de leurs victimes. Le tout, en se faisant passer pour Leclerc ou proposant des offres alléchantes à faire valoir dans les supermarchés de l’enseigne. nous vous informe que Leclerc a pris les choses en main. Il convient maintenant de faire passer le message pour que plus personne ne tombe dans le panneau.

Une arnaque bien rodée qui opère aux dépens de Leclerc, de Lidl et d’autres grands magasins

C’est principalement sur Facebook que cette arnaque prend racine. Mais elle peut tout à fait s’opérer sur d’autres réseaux sociaux. Leclerc alerte ses clients quant à une fausse campagne de communication visant à faire gagner des bons d’achats aux internautes. Les clients veulent gagner et ils partagent alors, en grand nombre, cette fausse campagne, sur les réseaux sociaux. Car tout est fait pour qu’elle ressemble comme deux gouttes d’eau à une vraie. Les partages sont si nombreux qu’il devient ensuite difficile de savoir où et quand elle prend réellement racine.

Les participants de ce faux concours s’exposent à des arnaques en tout genre. En effet, en cliquant sur le lien présent dans cette fausse promotion Facebook, les internautes arrivent sur un faux site de Leclerc. Les moins attentifs d’entre nous ne remarquerons même pas la différence avec le vrai. Les escrocs font en sorte de vous inciter à remplir un questionnaire complet. Non seulement vous ne gagnerez jamais de bons d’achats à utiliser chez Leclerc mais en plus, vous venez de donner vos informations personnelles à des personnes malintentionnées.

Nom, prénom, âge, adresse ou numéro de téléphone sont autant d’informations qui se revendent à prix d’or sur la face cachée d’internet. Pire encore, ils peuvent aller jusqu’à vous demander de renseigner vos coordonnées bancaires, prétextant vous faire un virement. Mais tout ce que vous gagnerez, c’est de voir votre compte en banque se vider.

Leclerc et Lidl faisaient déjà l’objet d’une arnaque de ce genre. Recevant les critiques de nombreuses victimes qui les tenaient pour responsables. Mais les enseignes de magasins ne sont pas derrière cette machination. C’est justement parce que ce sont des noms de confiance que les arnaques se déguisent en Leclerc ou en Lidl pour faire tomber le maximum de victimes dans leurs filets. C’est ce que l’on appelle du phishing (hameçonnage) et c’est malheureusement de plus en plus courant sur internet.

Comment se prémunir du phishing (hameçonnage) sur internet ?

Leclerc et d’autres grandes enseignes alertent leurs clients. Même l’Assurance Maladie ou la CAF est contrainte d’envoyer des mails à ses utilisateurs pour les prévenir du danger. En effet, les arnaques ne reculent devant rien pour faire de l’argent facile. Pourtant, si ces méthodes frauduleuses persistent c’est qu’il y a encore trop de gens qui tombent dans le panneau. nous juge alors nécessaire de vous donner quelques clés pour les repérer.

Sur internet, et pas seulement sur les réseaux sociaux, il faut absolument faire preuve de vigilance et méfiance. Leclerc, ou votre magazine nous, ne seront certainement pas les seuls à vous le répéter. Aussi, quand une offre trop alléchante, votre radar doit s’activer. En effet, les campagnes publicitaires qui paraissent trop belles pour être vraies sont bien souvent des arnaques. Ensuite, quand il s’agit d’emails non désirables, vous trouverez souvent des fautes d’orthographe. Cela doit vous mettre la puce à l’oreille.

Enfin, si vous avez un doute, pour Leclerc ou une autre marque, ne passez pas toujours par les liens proposés sur les réseaux sociaux. Privilégiez le site officiel de l’enseigne en le recherchant sur votre moteur de recherche. Et là encore, vérifiez l’URL qui s’affiche. De plus, sur les sites d’achats en ligne, la présence du cadenas devant l’URL ou du sigle “https” qui remplace “http” doit être visible. Ces informations indiquent que le site est sûr. Et surtout, toute demande de coordonnées bancaires doit être suspicieuse, encore plus si les personnes insistent pour les obtenir ou disent vouloir vous aider.