Tandis que la série Les filles d’à côté fera très prochainement son retour sur la chaîne C8, nous vous propose de savoir ce que sont devenus les comédiens de ce programme phare de l’histoire de la télévision. En faisant le bilan, vous pourrez constater que beaucoup d’entre eux ont été contraints de se reconvertir. Explications.

C’est un programme devenu mythique qui va bientôt faire son retour à la télévision. Après une première suite, sur TF1, en 1996, Les filles d’à côté vont revenir sur C8. C’est le producteur de la série en personne qui l’a indiqué, le 21 avril, dans le cadre de l’émission « Touche pas à mon poste », présenté par Cyril Hanouna.

Les filles d’à côté font leur retour sur C8

Jean-Luc Azoulay, à qui l’on doit également les fameuses séries Premiers baisers et Hélène et les garçons, a indiqué qu’une suite était en gestation. Elle va s’appeler Les Nouvelles Nouvelles Filles d’à côté, celle-ci sera produite par lui mais également par Cyril Hanouna. Au casting de nouvelles têtes devraient faire leur apparition, Jean-Luc Azoulay a déjà précisé que plusieurs figures de la série d’origine seront présentes.

Mais alors, tout le monde se demande qui ? On ne le sait pas encore. On ne sait pas si Cécile Auclert (Fanny), Hélène Le Moignic (Magalie) ou encore Christiane Jean (Claire) seront au casting de cette suite. Mais cela n’empêche pas de se demander ce qu’ils sont devenus, qui ont toutes disparu du devant la scène.

Cécile Auclert et Hélène Le Moignic que sont-ils devenus ?

Depuis la fin de la série signée AB Production, Cécile Auclert et Hélène Le Moignic se sont totalement retiré du monde du spectacle. La première a arrêté sa carrière en 2010 pour se dédier à d’autres hobbies comme l’écriture ou la musique. La seconde, elle, avait totalement disparu des radars avant de faire malheureusement parler d’elle en 2018 à cause d’une terrible affaire de violences conjugales.

Christiane Jean qui jouait le rôle de Claire, est la seule à avoir poursuivi une carrière dans le monde du spectacle. En 2014 elle a joué un petit rôle dans un épisode dans le programme « Le jour où tout à basculer ». Le principe de l’émission consiste en une reconstitution de faits divers.

Outre les trois figures de proue de la série, d’autres comédiens avaient su se mettre en lumière. C’est le cas de Gérard Vivès, qui avait joué un prof de sport très haut en couleur. Depuis la fin de la série il a été vu dans de plusieurs émissions comme Le juste prix, Danse avec les stars ou Splash !. Il y a peu de temps, il figurait au casting d’émissions de télé-réalité comme Je suis une célébrité, sortez-moi de là.

Concernant Adeline Blondieau, qui avait joué un personnage de la série. Elle devenue une vedette de Sous le soleil, avant de devenir sophrologue. Maisque sont devenus Bradley Cole (Daniel), Thierry Redler (Marc), Vincent Latorre (Vincent) ou encore Karen Cheryl (Karen) ?

Les filles d’à côté : une série culte

Les Filles d’à côté est une série française qui a compté 170 épisodes créée par Jean-Luc Azoulay, et diffusée de 1993 à 1995 sur TF1. A l’époque, la chaîne diffusait de nombreuses séries. La série est suivie, à partir de 1995 de la série Les Nouvelles filles d’à côté comptait 156 épisodes.

Actuellement, la série, ainsi que Les Nouvelles Filles d’à côté, est diffusée sur plusieurs chaîne NT1, RTL9 et AB1. Elle est aussi accessible en totalité sur la chaîne Youtube Générations sitcoms depuis 2017. Toute une génération de fans est nostalgique de cette période.

Déployé à la même époque de plusieurs succès signés AB Productions, Les Filles d’à côté ont pour particularité de mettre en scène des trentenaires (joués pour la plupart par des acteurs et actrices professionnels) et qu’elle cible vraiment. Les adultes sont visés. Et c’est nouveau à l’époque. Cette série constitue une véritable madeleine de Proust.

A cette époque, c’est la folie des Sitcom. Le principe est de tourner vite et pas cher. La plupart des épisodes sont tournés à la chaîne, parfois en une seule journée. Les comédiens ne sont jamais des têtes d’affiche. Les cachets de comédiens représentent des coûts très faibles. La particularité est aussi de mettre des rires enregistrés en fond sonore. Ces séries ne coûtent pas chers à produire mais rapportent gros.

0/5 (0 Reviews)