Ce sont les jumeaux les plus connus de France. Fans de science, les frères Bogdanoff doivent rendre des comptes à la justice.

Les frères Bogdanoff dans la tourmente !

Qui sont-ils ?

Impossible de ne pas savoir qui sont les frères Bogdanoff. En effet, dans le courant des années soixante-dix, ils animaient une émission pour tous les férus d’espace. Résolument moderne, leur ton a permis de les mettre dans la lumière. Depuis, malgré quelques taquineries sur la transformation esthétique, Igor et Grichka continuent de venir sur les plateaux de télévision. Inséparables, nous vous précise qu’ils ont même participé à la seconde saison de Mask Singer. Grimés en perroquet, le public a adoré les voir s’amuser comme des enfants sur scène.

Malheureusement, en coulisses, les frères Bogdanoff ont beaucoup de soucis. En effet, sous le joug de plusieurs plaintes, ils doivent répondre de leurs actes à la justice. Pour comprendre les tenants et les aboutissants de cette histoire compliquée, il faut remonter dans le temps. Du reste, la victime n’est plus malheureusement de ce monde puisqu’il s’est donné la mort en 2018. Malgré tout, à des fins de mémoire, le procès ira jusqu’au bout pour dénoncer certains agissements. nous vous dit tout !

Des sommes hallucinantes

Film promotionnel qui ne voit jamais le jour, hélicoptère de luxe, participation à l’achat d’un bien immobilier…les montants se succèdent pendant le procès et l’ardoise laissée par les frères Bogdanoff donne le vertige à nous. Qualifiés par la cour de “projets totalement ou partiellement chimériques“, Igor et Grichka peinent à trouver les mots pour plaider leur défense. D’ailleurs dans le dossier, il est précisé que l’homme a dépensé “160 000 € en liquide ” ainsi que réalisé un chèque d’un millions et demi d’euros. Au courant des faits, les jumeaux précisent cependant qu’un troisième a activement procédé à cette à cette atroce “machination” !

Seule lueur d’espoir, l’abandon des poursuites pour l’un des dossiers de cette sombre affaire. À l’époque, il s’agit d’un film monté par un producteur véreux et sa fille. À ce titre, les jumeaux estiment qu’ils étaient juste des membres de la distribution artistique. De ce fait, à aucun moment ils n’ont voulu profiter de la situation à des fins “d’enrichissements personnels“. Est-ce que va suffire pour convaincre ? L’ombre de Cyrille P. rode dans les couloirs du palais de Justice. La défense se demande si sa mémoire va être honorée à juste titre. Quant aux avocats de l’accusation, ils insistent bien sur un point : les frères Bogdanoff ne sont pas les instigateurs d’un “abus de faiblesse” !