Comme à chaque fois, Les Z’amours ont le chic pour nous faire sourire. C’est pourquoi, le choix des candidats est vraiment étonnant !

Les Z’amours : les ingrédients pour une émission réussie

L’art ou la manière de raconter ses anecdotes personnelles

Dès que la rédaction de nous regarde Les Z’amours, elle est sûre de passer un bon moment. À l’instar de Bruno Guillon, les téléspectateurs découvrent de drôles de personnages. En effet, nous nous souvenons avec consternation de ce candidat qui aurait rêvé de mettre sa belle-mère dans son lit. Quant à cette participante, elle nous racontait comment ce moment en amoureux avait viré en cauchemar incendie. En tout cas, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on ne s’ennuie jamais. C’est d’ailleurs sans doute pour ça que certaines scènes sont devenues si anthologiques qu’elles figurent dans les bêtisiers de fin d’année.

En tout cas, à chaque réponse faite dans les Z’amours, l’homme ou la femme souhaite de tout cœur que son partenaire répondra la même chose. En somme, l’objectif est de savoir si l’autre nous connait vraiment ou se rappelle de superbes moments en notre compagnie. Bien entendu, avouer certains détails sur sa vie devant la caméra n’est pas une mince affaire. De l’autre côté du poste de télévision, il ne faut pas oublier que la famille est aux premières loges. D’ailleurs, cette dernière découvre parfois des choses qu’ils ignoraient. Donc, chez nous, les fous rires se mélangent souvent avec des larmes d’émotions !

Une réponse du tac au tac

Ce jour-là, la question du présentateur Bruno Guillon de l’émission les Z’amouurs va surprendre. “Imaginez, votre chéri vous propose de vous faufiler de nuit sur un chantier et de grimper sur une grue pour y faire l’amour. Votre réaction, c’est quoi ? Emballée, flippée ou amère” Présente sur le plateau, la mère de cinq enfants Angel prouve aux lecteurs de nous qu’elle n’a pas froid aux yeux. Donc, face à ses deux concurrentes médusées, elle se déclare partante pour ce genre d’aventure ! Après tout, cela met un peu de piment dans le couple.

De plus, elle va se souvenir d’un moment de genre et ne va pas se priver pour le raconter au public. Bruno Guillon de les Z’amours va alors lui demander quel était le lieu le plus bizarre où elle ait tenté l’expérience. Loin de se démonter, elle répond presque instamment qu’il s’agissait d’un “abri-bus” ! Cependant, elle tient quand même à se justifier “c’était vraiment vraiment vraiment quand il n’y avait plus personne, c’était vers 3 – 4 heures du matin” Et vous, qu’en pensez-vous ? Seriez-vous capable ou bien passeriez-vous votre tour ?