Grande gagnante de la Star Académy, Magalie Vaé pensait pouvoir faire carrière dans la chanson très rapidement. Malheureusement pour elle, tout ne s’est pas passé comme prévu, et la jeune femme a du faire face à plusieurs difficultés. La rédaction de nous va vous expliquer par quoi elle a du passer.

Magalie Vaé, un cadeau empoisonné

En 2005, Magalie Vaé remportait la cinquième saison de la Star Academy en direct sur TF1. Quinze ans plus tard, la jeune femme est revenu sur son magnifique parcours et ses difficultés après son gain d’un million d’euros : “J’ai gagné un million d’euros, c’est un peu un cadeau empoisonné. C’est une avance sur les ventes d’album, ce n’est pas un gain de jeu. Et puis c’est imposable, donc déjà il y a la moitié qui part” commence-t-elle par dire. Elle poursuit son propos ensuite et explique que gagner une telle somme à un jeune âge, n’était pas forcément très bien, au contraire.

Et en effet, Magalie Vaé a eu beaucoup de mal à trouver son bonheur : “Quand on a 18 ans, on ne sait pas gérer une somme pareille et malheureusement on attire énormément de personnes qui ne sont intéressées que par l’argent. C’est mon seul regret : j’aurais aimé que ma fille en profite un petit peu”. Une fois l’argent perdu, la jeune chanteuse quitte alors Paris, sa famille et ses amis pour le Loir-et-Cher pour rejoindre son petit ami de l’époque. Ensemble, ils ont eu u une petite fille, Elia et se sont séparés. Et c’est justement ici que commence les galère pour la jeune femme.

Magalie ne regrette pas sa participation à la Star Ac

Après sa séparation, Magalie Vaé s’est retrouvée sans revenus, avec sa fille à charge : “Il y a un moment où financièrement, ça a été compliqué. Il a fallu la nourrir, l’habiller, qu’elle ait quelques jouets quand même… ll a fallu prendre le taureau par les cornes, créer mon entreprise. Le fait d’avoir ma fille m’a boostée et aidée à trouver une solution“. Elle a alors créé sa propre entreprise d’événementiel où elle propose ses services de chanteuse. Une bonne façon de poursuivre sa passion en travaillant.

Mais pas question de regretter ses choix de vie et sa participation à la Star Ac, au contraire : “J’ai toujours défendu la Star Ac’, j’ai toujours aimé la Star Ac’. Je ne regrette absolument pas de l’avoir fait, aucun regret malgré tout ce qui a pu se passer“. Une chose est certaine, à la rédaction de nous, on aime bien ce genre de parcours. On espère que vous aussi.