Ce lundi 16 novembre, Marina Kaye a partagé, sur son compte Instagram, une photo d’elle en robe noire. Une publication qui a fait fondre les internautes qui n’ont pas mis longtemps avant de réagir. Explications.

Marina Keye assume ce qu’elle est

Comme à son habitude, Marina Keye partage des photos de sa vie de star. Ce lundi 16 novembre, la jeune femme a partagé un nouveau portrait. Sur celui-ci, on peut voir la chanteuse en belle robe noire avec un plan sur des exemplaires de son nouvel album. Il faut dire que celui-ci est sorti le 6 novembre dernier et a déjà fait un carton. Une prise de risque puisque la France est en plein reconfinement alors que les magasins non essentiels sont fermés.En légende de son cliché, on peut lire : “Des albums à signer, un pot de confiture et une robe du dimanche le tout dans un décor sobre #Twisted”.

Une belle évolution que Marina Kaye assume parfaitement. En effet, lorsqu’un internaute prend le temps de la critiquer sur son choix de vêtements, elle n’hésite pas à le remettre en place. C’était notamment le cas avec cette nouvelle photo : “Il n’est en rien provocant et je me sens très classe dans cette robe. Je n’ai jamais été et ne serai jamais vulgaire ni provocante. J’ai juste grandi et je vis ma féminité comme je l’entends” a notamment répondu la jeune femme à un commentaire qui disait le contraire.

Marina Kaye parle de son nouvel album

Comme nous vous le disions plus haut, Marina Kaye a pu sortir son nouvel album il y a une dizaine de jours. D’ailleurs la jeune femme nous explique de quoi parle “Twisted” : “Twisted est rempli d’émotions, il parle des passages à vide que nous traversons, de nos peurs, de l’amour ainsi que de la violence… Finalement de tous ces sentiments qui nous tiraillent, qui se mélangent, qui donnent naissance à des chansons. Mais sur cet album, j’ai laissé faire le cours naturel des choses. Pour Blind Heart, je voulais une chanson avec une guitare électrique et retrouver cet aspect rétro. Avec Questions, je voulais mon piano voix. 7 Billions est la chanson plus vulnérable de l’album tandis que The Whole 9 la plus forte”.

Elle poursuit son propos en s’exprimant sur les récentes dispositions prises par le gouvernement en France : “On essaie de combattre une pandémie, donc on ne va pas prendre le risque de réunir 5000 personnes dans la même salle. Mais, pour le reste, on se sent lésés. Quand les gens sont en train de faire leurs courses, qu’est-ce que ça change qu’ils puissent avoir accès à un livre ou un CD ? Ce n’est pas logique. Il reste les achats sur Internet, les plateformes numériques, mais c’est tout. Je me dis que j’ai travaillé un an comme une malade sur mon album pour qu’il sorte dans ces conditions-là“.