Nombreux sont ceux qui regrettent l’absence de stars internationales aux NRJ Music Awards. Aujourd’hui le public doit plutôt se contenter de stars françaises ( Matt Pokora ) au grand damn de tous, nous vous donne plus d’infos !

Une époque regrettée que celle dont se souvient Matt Pokora et qu’il nous compte ce lundi 7 décembre, dans l’émission Touche Pas À Mon Poste.

“J’étais là depuis toutes ces années. J’ai vu Beyoncé, Madonna, Britney Spears !”, a-t-il confié à Cyril Hanouna et toute son équipe.

Matt Pokora n’a pas hésité à s’expliquer concernant ce phénomène pour la plus grande curiosité des téléspectateurs et de nous

“Le truc, c’est qu’on est dans une industrie qui a perdu énormément d’argent depuis 20 ans. Faire venir Beyoncé aux NRJ Music Awards, c’est à coup de 150 ou 200.000 euros pour la maison de disques. Sauf que les artistes américains, il faut le savoir, ne vendent pas beaucoup de disques en France. » a-t-il confié.

“Universal Music qui va faire venir Rihanna à Cannes, ils vont dépenser pour le jet, les 25 danseurs etc, ça va leur coûter 300.000 euros pour vendre 10.000 albums derrière… sauf que l’industrie n’a plus les mêmes moyens, pour faire venir ces stars là !”, a poursuivi l’heureux papa de l’adorable Isaiah qu’il a eu avec Christina Milian.

Il n’a aussi pas hésité à recadrer Aya Nakamura, lors de son passage sur le plateau de TPMP !

Matt POKORA RÉPOND

À AYA NAKAMURA

En effet, après son altercation avec Nikos Aliagas, Aya Nakamura n’avait pas hésité à tacler M.Pokora, sacré Meilleur artiste français aux MTV Europe Music Awards. « Il a gagné pour quels sons ? Rien contre lui mais il est pas dans le top 10 », avait-t-elle mentionné sur Twitter, puis elle avait étrangement supprimé son message .

Elle avait ensuite laissé entendre au Parisien qu’elle ne présenterai pas ses excuses : « Je ne me disais pas : “Pourquoi il a gagné et pas moi ?” J’ai juste posé une question en tant qu’auditrice et tout le monde a dit que je l’avais taclé », avait-t-elle déclaré.

Quant au principal intéressé, il aura attendu ce lundi 7 décembre pour répondre à cette interpellation.

Le parrain de la dernière édition du Téléton s’explique : « Elle fait fausse route… Qu’elle mérite, il n’y a aucun problème, mais là où elle fait une erreur c’est quand elle parle de top 10. Le top 10 streaming, j’y suis pas. Par contre, le top 10 physique j’y suis. Le top 10 de remplissage de tournées, j’y suis depuis 17 ans ! En fait, il y a deux générations qui s’opposent : un public qui a commencé en 2003 et un public qui est là depuis 3 ans et qui est très stream », s’est défendu le chanteur. Et de poursuivre : « « Le problème d’un public streaming, c’est que ce sont beaucoup de touristes, ils n’achètent pas forcément. C’est le buzz du moment, il y a beaucoup de gens qui l’écoutent, elle cartonne, c’est une certitude. Mais quand on vend 500 000 albums dont les trois quarts sont en streaming, on peut pas garantir que ce sont 400 000 super fidèles qui vont voter. Moi, quand j’ai 300 000, j’en ai 300 000 qui votent ».