L’actrice oscarisée regrette d’avoir travaillé par le passé avec Roman Polanski et Woody Allen qui se retrouvent régulièrement dans la tourmente au sujet d’abus sexuels.

Depuis 1997, Kate Winslet fait partie des actrices américaines les plus connues et reconnues. En jouant le rôle principal de la superproduction Titanic, sa vie a changé. Aux côtés de Leonardo Dicaprio, qui deviendra son meilleur ami dans la vie, la comédienne est passée d’illustre inconnue à star mondiale. Elle a pu avec les années construire une carrière dont elle peut être fière, et a même été consacrée avec The Reader, puisqu’elle a entre autres remporté l’Oscar de la meilleure actrice pour ce rôle très exigent.

Les regrets de la comédienne

Depuis que les réseaux sociaux ont fait naître le hashtag #MeToo, le regard que porte les citoyens sur certains réalisateurs a considérablement changé. Certains continuaient à réaliser des films parfois acclamés tout en ayant des problèmes avec la justice sans voir le grand public s’offusquer. Mais ce temps est révolu. Deux réalisateurs ont notamment eu vu leur nom ressortir : Roman Polanski et Woody Allen. Le premier est accusé de multiples agressions sexuelles, mais tout a commencé dans les années 70 quand il a fuit les États-Unis après avoir drogué et violé une fille de 13 ans. Depuis, il a été récompensé aux Oscars et aux César. Le second est accusé par sa belle-fille de viol, mais la justice a tranché par deux fois en sa faveur.

Ces deux réalisateurs, Kate Winslet les connait bien puisqu’elle a travaillé avec eux. Dans Carnage, elle a eu l’occasion d’incarner un rôle imaginé par Roman Polanski, tandis qu’elle était la star de Wonder Wheel, une des dernières créations de Woody Allen. Mais avec le recul, l’actrice regrette aujourd’hui ce choix de carrière.

Kate Winslet souhaite être honnête à ce sujet

C’est auprès du magazine Vanity Fair que l’actrice s’est exprimée à ce sujet. « C’est incroyable de voir comment ces hommes ont été tenus en si haute estime dans l’industrie cinématographique durant tout ce temps. C’est une putain de honte. Mais je dois prendre mes responsabilités d’avoir travaillé avec chacun d’eux. Je ne peux pas retourner en arrière. Je traîne mes regrets, mais que pouvons nous faire d’autre qu’être tout simplement honnête à ce sujet ?« .

Pour rappel, tout a commencé avec l’affaire Weinstein, ce producteur de renom, célèbre à Hollywood pour être celui à avoir remporté le plus d’Oscars. Mais il est aussi accusé par plusieurs femmes d’agressions sexuelles et viols, lui qui invitait souvent de jeunes actrices dans sa chambre d’hôtel dans laquelle devait se tenir un rendez-vous professionnelle. Au lieu de cela, il les agressait et les menaçait de détruire leur carrière si elles refusaient ses avances sexuelles.

Rose McGowan fut l’une des premières actrices à dénoncer le comportement de son bourreau, puisqu’elle a été agressée par le producteur lorsqu’elle était plus jeune et alors qu’elle souhaitait avoir une belle carrière d’actrice.

Les internautes critiquent les actrices qui travaillent avec ces metteurs en scène
Pour Un jour de pluie à New York, Selena Gomez a été énormément critiquée sur les réseaux. Les internautes lui reprochaient de travailler avec le metteur en scène, quand bien même ce dernier n’a plus aucun problème avec la justice puisqu’il a été blanchi, par deux fois. L’actrice et chanteuse avait finalement décidé de donner son cachet plus un don à l’association Me Too, comme pour montrer qu’elle avait entendu la colère des internautes.

Elle n’a pas eu à assurer la promotion du film puisqu’il a été boycotté aux États-Unis. Un jour de pluie à New York a cependant fini par sortir en Europe où il a connu un certain succès – le réalisateur est très populaire, notamment en France.

On ne pourra en tout cas que féliciter l’honnêteté de Kate Winslet qui pense avoir fait une erreur en acceptant les propositions de travail de ces illustres réalisateurs, sans prendre en compte le fait qu’il y a un homme derrière le metteur en scène. Et c’est par le discours fort de grandes actrices respectées que la société évoluera d’autant plus. Sachez que l’actrice sera à l’affiche de la suite d’Avatar. Elle a retrouvé le réalisateur de Titanic, James Cameron, et a étonné les personnes présentes sur place en tenant plus de sept minutes en apnée dans une piscine.