Selon la biographe Lady Colin Campbell, Meghan Markle souhaitait sortir de la famille royale pour une seule et unique raison : de ne laisser personne lui faire de l’ombre. Explications.

Meghan Markle estime avoir pris la meilleure décision pour sa famille

Dans des extraits relayés ce mardi 13 octobre par le journal “Mirror”, Meghan Markle a pris la parole concernant sa décision de quitter la famille royale. Ainsi, elle explique que “parfois prendre la meilleure décision pour votre famille et vous n’est pas forcément la décision populaire”. Cette phrase fait écho chez chacun d’entre nous, puisqu’elle veut clairement faire passer le message que sa décision était la meilleure : “La plupart des gens ont peur de l’inconnu, mais parfois vous avez besoin de vous lancer” a-t-elle dit ensuite.

“Ma foi est plus grande que ma peur” a expliqué la duchesse à la journaliste de Fortune Emma Hinchliffe avant d’aller encore plus loin : “Quand vous savez vraiment qui vous êtes, que vous savez en quoi vous croyez et que vous vivez en conséquence, alors je pense que vous pouvez commencer à lutter contre les racines de votre peur”. La femme du prince Harry a ensuite mis un petit tacle à la famille royale quelques minutes plus tard : “Quand vous connaissez la vérité, qu’importe ce que les gens disent, vous pouvez allez vous coucher avec la conscience tranquille”. Une réponse cash qui dit finalement tout.

Meghan Markle veut devenir la personne la plus célèbre du monde

Dépeinte par plusieurs personnes comme une ex-actrice capricieuse et exigeante, voilà qu’on traite aujourd’hui Meghan Markle de mégalomane. En effet, d’après les informations de la biographe Lady Colin Campbell, elle qu’en renonçant à son statut de membre senior, la duchesse “se préparait à toutes sortes de choses en Amérique qui lui était strictement interdit de faire en tant que royale”. Parmi ces interdits on en trouve deux : “s’impliquer dans des entreprises commerciales”, mais également, s’imposer sur un terrain politique, en prenant part aux élections américaines en multipliant les appels aux votes.

Une situation qui ne plaît pas à de nombreuses personnes puisqu’un membre du Congrès américain demande notamment à la famille royale britannique de les “dépouiller” de leurs titres, ou qu’ils cessent “d’interférer” dans les élections : “Je suis préoccupé par les récents commentaires du duc et de la duchesse de Sussex concernant l’élection présidentielle des États-Unis, en particulier compte tenu des conversations internationales concernant l’ingérence étrangère dans nos élections et le statut du duc en tant qu’invité des États-Unis”.