Mireille Mathieu a perdu l’éclat de son beau sourire. En effet, la pandémie a dézingué tous ses projets et fait voler en éclat ses repères.

Mireille Mathieu a le cœur en miettes

Du mal à gérer

Insomnies et angoisses rythment le quotidien de Mireille Mathieu. Et ce n’est tellement pas son caractère qu’elle semble incapable de s’en sortir d’elle-même. Il faut dire que nous avons passé presque la moitié de l’année 2020 privés de nos proches. C’est donc logique que la chanteuse vive mal cette séparation. D’autant plus qu’elle a une famille nombreuse. Dès qu’un membre pointe le bout de son nez, c’est le même rituel “On porte le masque. On se lave les mains très souvent au savon de Marseille. Tout est nettoyé au vinaigre blanc, à la Javel, à la lavande, au bicarbonate… On fait très attention, les uns pour les autres (…) On garde les distances entre nous. C’est le plus triste de ne pas se prendre dans les bras. Cela me coûte beaucoup…”

Alors, pour s’occuper un peu l’esprit, Mireille Mathieu regarde beaucoup la télévision. Comme nous  vous le racontait dans cet article, elle fait partie de la grande communauté de Cyril Hanouna. Et ce dernier en est très flatté puisqu’il l’appelle régulièrement pour prendre de ses nouvelles. De plus, elle regarde les jeux télévisions comme les 12 coups de midi. Nul doute qu’elle a été aussi extrêmement triste de voir Léo plier bagages au profit de Camille. Tous les soirs avant de rejoindre son lit et tenter de retrouver les bras de Morphée, elle rêvait à des jours meilleurs. Censée remontée sur scène après un an de séparation avec ses fans, la date risque fort d’être repoussée. En effet, la troisième vague arrive….

Une éternelle remise en question

D’ordinaire, les fêtes de Noël sont le moment de l’année qu’elle préfère. Or, cette fois, Footix le sait, ce ne sera pas pareil. Voici comme elle visualise les choses. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fend le cœur à Mireille Mathieu. “Normalement, on est 40 avec les neveux et nièces. Chacun va rester chez soi (…) Mes frères viendront un par un dans la semaine.”

Consciente de ne pas être un cas isolé, elle voit tout en noir. En effet, elle a également du chagrin pour les habitants de village du Sud de la France. “Je pense en particulier aux familles sinistrées de la vallée de la Vésubie qui ont tout perdu… Je suis très émotive, à fleur de peau, comme on le sait. Tout cela me bouleverse…” nous espère qu’elle ira mieux bientôt !