Paul : ce prénom restera gravé dans les annales des Douze coups de midi. Si Paul ne vous dit rien, sachez que ce jeune candidat âgé de 20 ans a pulvérisé les scores de l’émission présentée par Jean-Luc Reichmann sur TF1. Paul est originaire de Grenoble, sa particularité est d’être atteint du syndrome de la maladie d’Asperger. Paul s’est hissé 3eme meilleur candidat de toute l’histoire du jeu télévisé. Tout le monde le surnommait même « Wiki Paul » en référence à l’Encyclopédie gratuite et collaborative sur internet, Wikipedia.

Paul

Il a participé en effet pendant 153 épisodes et a remporté la jolie somme de 691 522 euros. De plus, le public s’est rapidement attaché à Paul et l’a couvert de cadeaux. Malgré ses connaissances qui paraissaient intarissables, Paul n’a cependant pas pu détrôner Christian Quesada. Mais comme Christian Quesada, Paul a sorti un livre.

Paul est vite devenu le petit protégé de Jean-Luc Reichmann qui l’a fait revenir sur le plateau après sa victoire, pour des petites visites. Alors, pour son livre qui sortira en librairie ce mardi 2 septembre, Paul a fait appel à l’animateur qui s’essaye désormais au métier d’acteur en parallèle à son quotidien des plateaux télé. Le livre de Paul, des Éditions HarperCollins s’intitule Ma 153e victoire. Il évoque bien évidemment son parcours incroyable dans Les 12 coups de midi.

“Il aurait pu se fâcher”

Paul a fait appelle à un prête-plume pour l’aider à rédiger l’ouvrage de devinez qui a préfacé le livre de Paul ? C’est bien sûr l’interprète de Léo Matteï qui d’ailleurs s’en réjouissait devant les caméras le 2 juillet dernier : “Je vais faire une grande annonce, là devant la France. Ton éditeur m’a appelé. Il m’a dit : ’Voilà, je pense que ça ferait plaisir à Paul que vous écriviez la préface du livre’. Je dois t’avouer devant la France entière que j’ai accepté d’écrire la préface de ton livre“, avait déclaré Jean-Luc Reichmann. Et pour le jeune Paul, la surprise était réelle.

« Je ne fais pas de censure »

Jean-Luc Reichmann aurait pu facilement refuser. Car dans sa biographie, il n’hésite pas à partager les défauts, à ses yeux, de l’animateur. Jl se justifie ainsi auprès des journalistes de TV Grandes Chaînes. “Je ne fais pas de censure. Si quelque chose me dérange, je ne vais pas relever que les bons côtés d’une personne. Avec ce que j’ai pu dire sur lui, il aurait pu se fâcher. C’est plutôt une bonne nouvelle qu’il l’ait bien pris“, a-t-il reconnu, sans donner plus de précisions sur les mauvais côtés en question de Jean-Luc Reichmann.

En tous cas, cette fabuleuse victoire a donné des ailes à Paul qui prépare son avenir : “Sur le point d’entrer en troisième année de licence d’histoire, Paul se dit prêt à tenter à nouveau d’habiter seul, après deux tentatives infructueuses de prendre son indépendance », révélait il y a peu le magazine Gala. Et surtout, il “ne perd pas espoir de rencontrer la jeune fille du ‘XIXe’ siècle’ qu’il imagine dans son livre.” Espérons qu’il la trouve prochainement !