Les coups de sang de Philippe Etchebest sont devenus cultes ! Cette fois c’est un plat mythique qui pose problème. On vous dit tout !

Philippe Etchebest

Une émission qui fait fureur

Quand on fait appel à Philippe Etchebest, c’est qu’on est au bout du rouleau professionnellement. En effet, les restaurateurs qui le sollicitent sont souvent au bord de la faillite. Quand la clientèle n’est plus au rendez-vous, toute la motivation d’antan disparait. Aussi, en coulisses, les dettes s’accumulent et difficile de sortir la tête hors de l’eau. Heureusement, pour la plupart d’entre eux, l’émission Cauchemar en cuisine demeure leur bouée de secours.

Aussi, quand son présentateur alias Philippe Etchebest arrive sur place, il ne laisse absolument rien passer. Il scrute la composition de la carte. Il détaille la décoration extérieure des lieux. Quant à ce qui se trame aux fourneaux, c’est une autre histoire et elle n’est pas souvent rose. De sacrées surprises l’attendent : un total manque de respect des règles sanitaires, des mets avariées, etc. Loin de cacher sa langue dans sa poche, le chef étoilé pique des colères monstrueuses. Il n’a pas beaucoup de temps pour changer les choses alors il n’y va pas quatre chemins.

Une recette qui ne passe pas

Dans cet épisode, Philippe Etchebest est à Antibes. Passé le cadré idyllique des lieux, le présentateur s’installe et passe commande de son entrée. Il s’agit d’un œuf cocotte. Souvent au menu des brasseries, la méthode pour le réaliser semble élémentaire pour le chef. Mieux, elle fait partie des fondamentaux que nul cuisinier n’est censé ignoré. C’est donc tout naturellement qu’il souhaite tester les connaissances culinaires de son hôte. Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu !

Une fois que son assiette arrive, en une fraction de seconde, tête de Philippe Etchebest vire du sourire à colère. Au premier coup d’œil, il devine que ça ne va pas le faire. Impossible qu’il mange ça ! Du côté du tenancier de l’établissement, c’est le drame absolu. Habité par le stress, “les jambes coupées en quatre” il n’ose pas aller voir le chef de peur de se faire trop secouer par ce dernier. Et pour cause. Tout d’abord, il y a assez de crème à l’intérieur pour remplir un petit verre. Ensuite, l’œuf n’est pas cuit mais cru. Face caméra, on nous explique que ce n’est pas la peine d’avoir un niveau élevé pour comprendre que quelque chose ne va pas. En plus, il s’agit d’un classique de la gastronomie française. Philippe Etchebest va même se demander qui a osé produire et présenter ça à des clients. Ah c’est sûr, cette émission nous promet des moments d’anthologie. Pour sûr que celui-là en fera partie !