Régulièrement, nous vous livre de trucs et astuces concernant votre alimentation. Aujourd’hui, nous vous donnons quelques conseils autour de l’une des viandes les plus consommées. Ainsi, il existe 10 erreurs à ne pas commettre avec le poulet. Cette viande blanche et bon marché nécessite néanmoins quelques précautions d’utilisation. Retrouvez donc ici une liste de quelques idées à garder en mémoire lorsque vous vous mettez au fourneau !

Le poulet : un produit qui rentre dans l’alimentation de toutes les populations

Le roi de la volaille

Parmi toutes les viandes consommées sur la planète, le poulet fait bien évidemment partie du trio de tête. Il est d’ailleurs la base des protéines essentielles dans l’alimentation de nombreuses personnes dans le monde. En Europe, il y a bien évidemment le traditionnel poulet rôti du dimanche. Mais son mode de consommation est loin de s’arrêter là. Puisqu’il rentre dans l’élaboration d’un grand nombre de recettes. Dès lors, le monde entier en consomme. Mais avant de le cuisiner à la perfection, il y a néanmoins quelques règles à respecter. Premièrement, si certaines viandes se consomment crues, le poulet lui doit absolument être cuit.

Sa température à cœur doit être suffisante pour éliminer toutes traces d’éventuelles bactéries. Comme toujours en matière d’alimentation, la prudence est donc de rigueur. Autre point important, c’est que le poulet ne doit pas être conservé indéfiniment au frigo. Gardez-le donc 3 ou 4 jours et pas plus. Une autre petite astuce est de le sortir au moins 1 h à l’avance avant de le lancer en cuisson. Cela permettra d’éviter un choc thermique et de détendre les chères. Évitez également de le mouiller, pour éviter que la peau ne soit pas croustillante à souhait. Mais les astuces ne s’arrêtent pas là. nous vous en livre d’autres !

La star de toutes les cuisines

Si vous aimez les recettes rentrant dans l’alimentation régulière, des populations africaines ou asiatiques par exemple, le poulet va devenir votre meilleur allié. En effet, aussi bien des mets chinois, vietnamiens, thaïlandais ou encore d’Afrique centrale ou de l’Ouest sont réalisés à base de poulet. Dès lors, les possibilités sont infinies. Mais si vous optez pour la manière la plus souvent utilisée dans nos contrées, c’est-à-dire rôti voici quelques règles à respecter. Généralement, les cuisses mettent plus de temps à cuire que les suprêmes. Donc, n’hésitez pas à colorer votre poulet sur les côtés afin d’amener l’extérieur à une température plus élevée. Vous pouvez également décoller légèrement la peau et masser votre poulet avec du beurre et du sel. Cela permettra à la chair de ne pas se dessécher et d’être plus juteuse.

Quant au choix du poulet, c’est selon votre convenance. Blanc ou jaune, tout dépend de son alimentation et de son mode d’élevage. En effet, il existe des volailles élevées en batterie et d’autres en plein air. De plus, tous ne mangent pas la même chose. Ainsi, la qualité de la viande est différente. Mais comme toujours en matière d’alimentation, tout dépend du prix. Mais le poulet est un plat économique à bien des égards. Car si par exemple vous n’avez pas terminé votre traditionnel poulet au four, rien ne vous empêche de le consommer froid le lendemain. Et surtout, ne jetez pas la carcasse ! Rien ne vous empêche de réaliser un excellent bouillon auquel il vous suffira d’ajouter quelques légumes. Comme nous vous le disait, le poulet se cuisine à toutes les sauces !