Ces derniers jours, Patrick Poivre d’Arvor est au cœur d’une terrible polémique. Il est accusé d’avoir abusé d’une jeune femme.

PPDA: Le magazine économique « Capital » vient de révéler la rémunération mensuelle perçue par le journaliste vedette Patrick Poivre d’Arvor au moment où il exerçait pour la chaîne privée TF1. Healthy vous dévoile tous les détails !

Ces derniers jours, Patrick Poivre d’Arvor est au cœur d’une terrible polémique. Il est accusé d’avoir abusé d’une jeune femme. Tous les médias se mettent donc à creuser son passé. C’est le cas par exemple de la presse économique. L’ex-présentateur star du JT de 20h touchait un beau salaire lorsqu’il était aux commandes de ce rendez-vous phare de la télévision française. En effet, il percevait un salaire à 6 chiffres.

L’ex-présentateur vedette au cœur d’une tempête médiatique

PPDA est accusé d’abus par une écrivaine qui se nomme Florence Porcel. Cette dernière a fait des annonces retentissantes. Patrick Poivre d’Arvor s’est défendu sur les réseaux sociaux concernant les différentes mises en cause dont il fait en ce moment l’objet. Les accusations de l’écrivaine sont terribles pour l’ancien présentateur vedette de TF1 qui est une véritable icône en France. Florence Porcel a indiqué dans son livre qui a pour titre « Pandorini », qu’elle avait été abusée à plusieurs reprises.

L’ouvrage est sorti au début du mois de janvier, dans une relative indifférence. Depuis l’ouvrage est cité par tous les médias. PPDA est au cœur d’une tempête médiatique. La plupart des journaux ont évoqué l’affaire. Le livre de Florence Porcel a été disséqué. Dans ce livre qui est romancé, l’auteure ne cite pas les noms de personnes qui sont impliquées. Ce livre qui a bénéficié d’une forte exposition, ces derniers jours devrait être un bon succès de librairie. Healthy vous en parlera.

PPDA nie les faits dont il est accusé

Dans une communication officielle qui date du 19 février dernier, l’ancien présentateur vedette a indiqué que selon lui, il n’y avait eu aucune « forme d’emprise ou de contrainte ». Il ne veut pas que son honneur soit entaché par cette affaire. Pour appuyer sa version, il a précisé qu’il possède des preuves écrites marquant son innocence. À ce sujet l’homme a dit : « Les écrits de Madame Florence Porcel que j’ai sauvegardés, dont la majorité sont postérieurs à ses accusations, le confirmeront amplement ».

Ces derniers mois, dans le sillage du mouvement MeToo, la parole se libère du côté des femmes qui dénoncent les comportements inappropriés des hommes. De nombreuses féministes se battent aujourd’hui pour lutter contre les attitudes violentes des femmes. Sur les réseaux sociaux, le mouvement est massif et international. Récemment, c’est Camille Kouchner qui a publié un livre sur le sujet qui a fait grand bruit. Healthy a déjà eu l’occasion de vous en parler.

Les révélations de Capital : plus de 100.000€ par mois

Depuis, ce sujet fait la Une de l’actualité. La presse fouille le passé du journaliste et revient surtout sur la période durant laquelle il était la vedette du 20h de TF1. Ainsi le célèbre magazine économique « Capital » a récemment effectué une enquête sur le présentateur vedette. Selon les révélations du mensuel, PPDA percevait une rémunération de plus de 96.000€ par mois.

A cette somme, il faut ajouter 12.500€ de plus au titre d’une clause d’exclusivité. Au total, l’ancien présentateur vedette touchait presque 110.000 euros mensuellement. Des revenus extrêmement confortables. Des chiffres qui devraient faire grand bruit.

Toujours selon Capital, Patrick Poivre d’Arvor aurait quitté TF1, en 2008 avec 3,5 millions d’euros, après son éviction de la chaîne appartenant au groupe Bouygues. Il faut savoir que Patrick Poivre d’Arvor voulait continuer à présenter le JT mais les dirigeants de la chaîne ne le voulaient pas. Un accord a donc été négocié.

Que prévoit l’accord entre TF1 et PPDA ?

L’accord entre PPDA et TF1 indique que le journaliste ne doit pas « critiquer ou dénigrer TF1 » durant les 18 mois qui suivent son départ de la chaîne. Mais le présentateur s’en est tout de même pris en public à son ancien dirigeant, dès qu’il peut le faire. TF1 a même lancé une action en justice sur ce sujet. La Une a eu gain de cause, puisqu’au terme de ce procès, elle a perçu 400.000 € de dommages. De plus, Nonce Paolini a porté plainte contre PPDA. Dans les mois à venir, PPDA risque d’avoir un calendrier judiciaire bien chargé. Il devra se défendre des accusations portées contre lui.