Le groupe Paris Combo vient d’annoncer la mort soudaine de la chanteuse qui venait tout juste de terminer l’enregistrement d’un nouvel album, ce mercredi 12 août, à l’âge précoce de 54 ans.

Une nouvelle tragique pour le monde de la musique. L’interprète au style jazzy laisse son groupe sans voix.

« Emportée de façon subite par un cancer »

La jeune Belle du Berry est décédée dans la nuit de lundi 10 à mardi 11 août à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre à Paris. Bénédicte Grimault, de son vrai nom s’est éteinte « emportée de façon subite par un cancer », comme l’a déclaré le groupe transmis à l’AFP par son agent.

Une artiste extraordinaire qui savait tout faire
« Belle du Berry, une chanteuse, accordéoniste et auteure extraordinaire » a synthétisé le magazine américain Billboard après avoir savouré le spectacle « Cabaret » des artistes.

Ainsi, Belle du Berry, qui était également auteure-compositrice a démarré sa carrière dans les années 1980. Son style atypique pour l’époque, oscillant entre chansons rétros, jazz, et swing manouche, l’a conduite à se produire aux côtés des groupes les Endimanchés et les Champêtres de Joies dans le quartier parisien jovial de Belleville. Après moult collaborations, dont sa rencontre avec le célèbre danseur contemporain Philippe Decouflé ou le musicien David Lewis, elle a rejoint le tout premier Cabaret Sauvage avant de se produire dans de petites salles de la capitale.
De ce talent mêlant les opportunités et autres personnalités croisées, s’est créé le groupe Paris Combo.

Des nominations et des trophées

En 1997, Paris Combo a sorti son tout premier album, éponyme. Le deuxième album Living room, quant à lui, sorti en 1999 recolore le panel de l’univers musical français. La bande se fait soudain acclamer par le public et a obtenu de ce fait, une double récompense : un disque d’or grâce aux 500.000 exemplaires vendus, et une nomination dans la catégorie « révélation » aux Victoires de la musique.
Suite à ce succès, les artistes se sont envolés à l’international. Leur besoin de rencontrer leur public est devenu évident. Sans tarder, ils se sont produits en France et à l’étranger, en conquérant les États-Unis, l’Australie ou encore le Brésil, effectuant plus de mille concerts à leur actif.

Un retour dans les bacs

Après avoir cessé de donner du grain à moudre aux mélomanes pendant cinq ans, Paris Combo s’est de nouveau réuni en 2011 à l’occasion d’une invitation à monter sur scène à Los Angeles pour le Hollywood Bowl.
L’alchimie toujours présente, le sextuor composé de Belle du Berry, David Lewis, Potzi, François Jeannin, Mano Razanajato, Emmanuel Chabbey, a retrouvé le chemin des studios d’enregistrement et des tournées aux quatre coins du monde.

Tako Tsubo, leur ultime album sorti en 2017 est à écouter ou réécouter…