Ce sont des déclarations assez bouleversantes qui ont été faites par Robin Soderling. Il aurait envisagé le suicide à cause de situations assez difficiles à supporter.

Le tournoi de Roland-Garros est mythique en France et cette édition 2020 a été problématique puisqu’elle est repoussée à la rentrée.

En effet, le coronavirus a malheureusement eu un rôle à jouer puisque les autorités compétentes ont estimé qu’il était impossible de faire jouer les adeptes de la balle jaune. Il faudra alors attendre le mois de septembre.

En ce qui concerne Robin Soderling, vous avez eu l’occasion de le croiser à deux reprises en finale à savoir en 2009 et en 2010. Il était également à la 4e place du classement mondial du tennis, il était donc une pointure dans ce domaine, mais son récent témoignage est émouvant.

Robin Soderling était victime d’une angoisse constante

Le tennisman a décidé d’accorder un entretien à une radio en Suède et les propos ont notamment été partagés par Cnews. Vous pouvez alors apprendre que Robin Soderling a envisagé le suicide puisque les situations traversées étaient problématiques. En effet, la fin de sa carrière n’a pas été celle escomptée et le joueur a jonglé avec des blessures, mais également des crises d’angoisse. Ces dernières sont souvent difficiles à gérer, elles peuvent se produire au cours de la journée ou pendant la nuit. Votre coeur s’emballe et vous avez l’impression de subir une crise cardiaque, votre corps peut se mettre à trembler et vous subissez d’importantes sueurs.

Dans cette interview, Robin Soderling affirme qu’il était rongé de l’intérieur à cause de cette angoisse qui était finalement toujours présente.
Il ne comprenait pas la situation, il regardait à chaque fois dans le vide alors qu’il s’asseyait dans son appartement.
Le joueur Robin Soderling confie qu’il a même été victime de crises de panique, il suffisait d’un bruit pour qu’il soit rapidement angoissé.
Il tremblait même de peur dès que son téléphone sonnait, les propos sont donc forts, tristes et émouvants.
De nombreux artistes ont été la cible d’une dépression au cours de leur carrière. Si certains ont pu retrouver la lumière au bout du tunnel, d’autres ont envisagé le pire comme le suicide. Cette situation était surtout envisagée pour Robin Soderling à cause de ses défaites.

Le tennisman Robin Soderling se voyait comme un raté lorsqu’il perdait
La perte de l’estime de soi est l’un des premiers sentiments de la dépression. Dans cet entretien, il révèle qu’il acceptait de perdre contre trois personnes, mais il se considérait comme un raté lorsqu’il n’arrivait pas à battre les autres. Les pleurs et la panique étaient au rendez-vous dès qu’il tentait de rentrer sur un court.

J’ai cherché comment se suicider sur Google.

Il a tenté de se soigner et il a décidé d’arrêter sa carrière en 2015. Ce témoignage est donc émouvant, mais vous vous souvenez sans doute de lui contre Roger Federer. En effet, il avait réussi à affronter le Suisse grâce à sa victoire face à Rafael Nadal. Il avait certes perdu contre le Suisse et l’année suivante, c’était l’Espagnol qui avait mis un terme à ses espoirs de remporter Roland Garros. Il a tout de même été finaliste pendant deux années et il peut aussi se vanter d’avoir infligé la première défaite sur terre battue à Nadal dans ce tournoi français. Le témoignage de Soderling montre que tous les joueurs peuvent être vulnérables et il est conscient que les problèmes psychologiques ne sont pas souvent évoqués dans le milieu du haut niveau.