Ce mardi 13 octobre Ginette est venue vendre un objet de valeur dans Affaire Conclue, afin de financer un grand projet. Sophie Davant a été fortement choquée lorsqu’elle a vu le montant exigé par la candidate.

Alors que certains candidats d’Affaire conclue participent principalement à l’émission pour rencontrer Sophie Davant, d’autres sont plutôt là pour repartir avec des pièces sonnantes et trébuchantes.

Ce mardi 13 octobre, c’est justement avec le plus d’argent possible que Ginette voulait repartir en vendant son étonnant baromètre anéroïde à l’effigie de Nostradamus.

Affaire conclue

À la retraite, la commerçante originaire de Mulhouse dans le Haut-Rhin, avait annoncé à la production qu’elle avait un objectif précis en participant à l’émission de France 2. « Vous venez nous voir, Ginette, avec un objectif très précis : vous avez envie de vous acheter un petit chien ! », a annoncé Sophie Davant en l’accueillant sur le plateau d’Affaire conclue. « Oui, c’est ça. Je voudrais en acheter un autre, un pékinois à poils longs », a confirmé la la retraitée.

Auparavant elle en avait eu un « argent et or, masqué noir » : « Il était super beau », a-t-elle lancé. Mais le canidé est mort à l’âge avancé (pour un chien) de 13 ans. « Il est décédé récemment ? », a alors interrogé la présentatrice, qui a aussi perdu un animal de compagnie. Le pékinois s’est éteint il y a deux ans d’après la confidence de la septuagénaire. « Il vous a fallu deux ans… », a ajouté Sophie Davant, vraisemblablement émue.

L’animatrice, elle même avait été très bouleversée par la disparition de sa chienne Djette en septembre 2018, des suite d’une embolie pulmonaire.

Elle s’était d’ailleurs confiée sur Touche pas à mon poste les larmes aux yeux lundi 10 septembre. “Ça peut sembler un peu dérisoire quand on a traversé des épreuves, qu’on a perdu des êtres chers… Et bien moi j’ai perdu mon petit chien aujourd’hui. Elle allait très bien avant-hier et voilà. Hier elle ne se portait pas très bien, je suis allée chez le vétérinaire et elle est décédée d’une embolie pulmonaire”, avait-t-elle raconté.

« C’était brutal, avait-elle à l’époque confié au public d’Affaire conclue. Vous savez peut-être ce que c’est que de perdre un animal qui partage tout de votre intimité et qui emporte avec lui une part de vous même. »

Le projet de Ginette a donc plutôt touché Sophie Davant tout d’abord puis

La présentatrice a été choquée par les détails : « Est-ce que Ginette aura de quoi s’acheter un petit chien ? », a-t-elle interrogé l’expert Harold Hessel au moment de l’estimation.

« Ben mon petit chien… Il coûte plus de 2000 euros ! », est alors intervenue la retraitée. Une révélation qui a perturbé Sophie Davant…

« Ah 2000 euros ! Dis donc, ça fait cher le petit pékinois », s’est-elle exclamée soudainement.

« Il faudra peut-être vendre plusieurs baromètres pour pouvoir acheter votre petit pékinois, a confié Harold Hessel à Ginette. Je vous propose une estimation de 400 euros. »

L’Alsacienne, assez mécontente, est alors partie en salles des ventes en espérant en obtenir un peu plus.

Caroline Margeridon a finalement acheté son baromètre pour 500 euros. Ginette était alors plutôt ravie et a annoncé qu’elle avait encore « beaucoup d’objets » à vendre et qu’elle serait « ravie de revenir » dans l’émission.

En effet il va falloir un peu plus de pécule pour pouvoir investir dans un tout nouveau pékinois.