Ce jeudi 27 août dans l’émission phare de France 2 “Affaire conclue”, l’expert Harold Hessel a eu un véritable coup de foudre devant un objet qu’il devait expertiser. De quoi susciter les moqueries de Sophie Davant. Explications.

Harold Hessel en extase devant des jardinières

Il y a des objets qui, sans qu’on ne puisse toujours l’expliquer, sont des coups de coeur pour certains. Harold cette fois-ci a flashé sur des jardinières mis en vente par une certaine Aurélie :“Je dois dire qu’elles sont absolument magnifiques. Je raffole de ce genre d’objets, c’est superbe !”, s’est extasié le commissaire-priseur en débutant son expertise. Il n’en fallait pas beaucoup plus pour que Sophie Davant ne réagisse avec un : On l’a perdu”. L’animatrice ajoute ensuite : “Et ben dis donc, je l’ai rarement vu aussi conquis ! Qu’est-ce qu’il se passe avec les jardinières ?”. Le jeune homme a de son côté dit : “Et bien je ne sais pas, j’ai envie d’installer ça dans un jardin, c’est vraiment très beau ! C’est vraiment un très bel objet de décoration”.

Après avoir donné toutes les informations nécessaires à l’expertise, Harold Hessel a vu objet coup de coeur prendre la direction de la salle des ventes. Sophie Davant a donc voulu le taquiner un peu avec un : Ça y est, vous allez vous en remettre ou pas ? Vous allez avoir du mal”. Et elle ne croyait pas si bien dire : J’aurais presque envie de les acheter mais j’ai pas le droit”, a regretté le commissaire-priseur. “Ah bah… Je l’ai jamais vu dans cet état-là. Là c’est dingue ! Il est au comble de l’enthousiasme”, a confié ensuite l’animatrice d’Affaire Conclue. Finalement, l’objet a rencontré un franc succès auprès des acheteurs puisque les jardinières sont partis à 900 euros.

Sophie Davant frustré de ne pas pouvoir faire de bisous

Ce lundi 24 août, Sophie Davant recevait dans l’émission Affaire Conclue, un candidat prénommé Jean-Marie. Venu pour vendre un objet nautique, l’homme semblait un peu intimidé par l’animatrice : “Bonjour Sophie, depuis le temps que je voulais vous voir!”, a-t-il notamment lancé, tout en reconnaissant qu’il était un peu “impressionné” par la présentatrice. Avant que le vendeur ne rejoigne les acheteurs afin de vendre son objet, l’animatrice de France 2 a souhaité bonne chance à Jean-Marie :”On a été heureux de vous recevoir, j’espère que la vente se passera bien”, lui a-t-elle dit.

Son interlocuteur s’est alors montré très ému : “Vous avez l’air tout ému!” a demandé Sophie Davant, Jean-Marie a juste eu le temps de répondre un bref : “Oui un peu”. Finalement la scène se termine par une petite remarque de l’animatrice : “Si on pouvait s’approcher, je vous ferais un gros bisou mais là, je n’ai pas le droit” a-t-elle dit, visiblement frustrée de ne pas pouvoir lui faire la bise, en raison de la crise sanitaire et des gestes barrières.