La star de M6 apparaît chaque jour de la semaine dans Chasseurs d’Appart, et commente les visites de ses collègues. Et il n’hésite pas à dire ce qu’il pense !

En quelques années, Stéphane Plaza s’est imposé comme une valeur sûre pour M6 qui n’aurait sans doute jamais pu trouver un agent immobilier qui se montre aussi à l’aise face à des caméras. Aujourd’hui, il est la star de plusieurs émissions de télévision et revient notamment chaque jour de la semaine dans Chasseur d’Appart. Et c’est dans ce programme très apprécié des internautes qu’il n’a pas hésité à recadrer avec une certaine fermeté un participant.

Stéphane Plaza : la star de M6 !

Et si les animateurs préférés des téléspectateurs n’avaient pas à l’origine une formation d’animateur ? M6 est en tout cas très douée pour trouver des personnages charismatiques appréciés des internautes, même si ceux-ci étaient à l’origine éloignés des plateaux de télévision. Entre Stéphane Plaza et Cristina Cordula, la chaîne frappe fort, eux qui se sont imposés comme des éléments emblématiques du paysage audiovisuel actuel.

Dans Maison à vendre à notamment, Stéphane Plaza a vite imposé son style. Dans l’inconscient collectif, il est désormais représenté comme un homme maladroit (il casse quelque chose à chaque émission), très porté sur l’humour (de préférence scabreux et coquin) mais aussi très professionnel (il dit les choses avec fermeté lorsque cela lui paraît nécessaire et connait son métier sur le bout des doigts).

Chasseurs d’Appart : l’émission quotidienne qui fait un carton

M6, consciente de la popularité de sa nouvelle star, lui a offert l’émission Chasseurs d’Appart. Le concept est simple : trois agents immobiliers s’affrontent du lundi au jeudi en présentant des biens à divers clients, le tout sous les yeux de Stéphane Plaza qui commente les visites et donne ses impressions.

Le vendredi, l’agent immobilier qui aura réussi à convaincre le plus de clients se retrouve en compétition avec Stéphane Plaza lui-même. Si l’agent remporte le combat, il repart avec 3000 euros. Si Stéphane l’emporte, c’est une association qui reçoit l’argent. Et cette semaine, Stéphane Plaza n’est pas convaincu par un agent immobilier qui essaye en toute discrétion de contourner la loi lors d’une visite. Explications.

Stéphane Plaza recadre un agent immobilier

Mercredi 19 août, deux jeunes femmes (Margot et Inès) recherchent un appartement pour une colocation, à Lyon. Elles ont donc participé à l’émission en espérant qu’un agent immobilier leur dégote l’appartement de leur rêve. Et Léo a essayé avec un bien de 69m2, un appartement canuts. Les immeubles canuts sont des anciennes habitations ouvrières qui offrent généralement quelques beaux avantages, comme de très grandes fenêtres et une hauteur sous plafond qui n’hésite pas à atteindre les 4m. Ils sont généralement emménagés avec des mezzanines.

Problème : l’appartement actuel propose une mezzanine, mais celle-ci, bien basse de plafond ne respecte pas la loi Carrez (qui annonce que la hauteur sous-plafond doit être d’au moins d’1m80 pour qu’une pièce soit considérée comme habitable).

Stéphane Plaza pas convaincu par la démonstration de Léo

Dans cette colocation, Léo propose donc une chambre séparée, et une mezzanine avec une hauteur sous plafond de seulement 1m65. La visite des lieux a déjà fait tiquer Stéphane Plaza : « Ça ne peut pas vraiment être considéré comme une superficie habitable. Et pour la colocation à mon avis, ce n’est pas du tout équitable » dit-il devant son écran de télévision.

Sentant que les colocataires n’étaient pas emballées, Léo propose alors une solution qui consiste à baisser de quelques centimètres la mezzanine. « Là-haut, on aurait 1m75 sous plafond, nettement suffisant pour y mettre une chambre, un dressing, un bureau… Et circuler sans avoir à baisser la tête. Pour vous, en tout cas ! Et en bas, on aurait 1m88. Est-ce que ma solution vous parle ? «

Léo a réussi à convaincre les deux jeunes femmes, mais pas Stéphane Paza qui s’est montré passablement agacé par cette solution : « Alors là je vous le dis tout de suite : pour moi, Léo, ton idée, elle n’est pas possible du tout. Mais alors je n’y crois pas, en tout cas ! ». Dès qu’il s’agit de donner son avis sur son secteur de prédilection, Stéphane Plaza ne mâche pas ses mots et le ton est ferme ! Vous êtes prévenus si vous souhaitez y participer.