Dans TPMP, Cyril Hanouna et les chroniqueurs font des questions de harcèlement un thème incontournable. Le 19 novembre dernier, l’émission phare de C8 recevait Satine. Satine est une ancienne candidate de The Voice Kids et elle venait témoigner de son cauchemar. Car après avoir été à la télévision et avoir repris les cours, elle a été victime de violences terribles de la part de ses camarades. Le harcèlement scolaire est bien plus présent que d’aucun pourrait le penser. Les témoignages des victimes sont donc essentiels pour éveiller les consciences à ce sujet.

Satine témoigne de son calvaire en revenant à l’école après The Voice Kids

L’ancienne candidate de The Voice Kids a été contrainte de déménager pour éviter de rester confronter à la violence. Dans son établissement scolaire d’alors, elle recevait insultes, coups et menaces à longueur de temps. Parce qu’elle a osé en parler, elle peut espérer que les choses changent. Mais Satine reste à jamais heurtée par les agressions qu’elle a vécu. Consciente de pouvoir susciter la jalousie suite à son passage dans The Voice Kids, elle s’est d’abord dit que les remarques allaient cesser. Mais les remarques désobligeantes n’ont fait qu’empirer pour se transformer en insultes. Puis, des insultes sont venus des coups. C’est après trois agressions physiques que Satine dit stop et demande de l’aide. Aujourd’hui, elle a changé d’établissement scolaire et se trouve dans un lycée où tout se passe bien pour elle.

Sur le plateau de TPMP, ce n’est plus l’enfant découverte dans The Voice Kids qui se présente. C’est une jeune femme posée et qui s’exprime de façon claire qui apparaît. Satine raconte son clavaire avec un calme olympien, déterminée à s’engager contre le harcèlement. Pour avoir vécu de telles horreurs, elle connaît la difficulté des victimes à oser en parler. Sur son compte Instagram, l’ancienne candidate de The Voice Kids parle de la violence entre les jeunes et de l’absurdité de ce phénomène. Pour elle, il prend racine dans l’intolérance. Et le combat pour la tolérance est en effet de toutes les époques. Elle encourage alors ses abonnés Instagram à la résilience pour que les différences soient des forces plutôt que des faiblesses.

Une jeune femme admirable

Son témoignage et ceux de toutes les personnes victimes de harcèlement scolaire peuvent faire la différence. L’adolescente de 16 ans peut regarder la petite fille qu’elle était avec fierté aujourd’hui. Car elle ne l’a pas laissé tombé. Déménager et changer de cadre social lui a permis de se faire des amis sur qui elle peut compter. Et son expérience lui offre une grande maturité, qu’il s’agisse de The Voice Kids ou du harcèlement scolaire. Aussi, elle souhaite humblement que son expérience puisse servir à d’autres jeunes qui sont victimes de violences au quotidien. Garder espoir et parler des problèmes rencontrés doivent faire changer la honte de camp, ne pas permettre aux agresseurs de rester impunis.

©️ Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans l’autorisation préalable de Ldpeople.com