Mareva Georges, couronnée Miss France en 1991 a donné une interview au dans le dernier numéro du magazine Gala.

L’ancienne reine de beauté, aujourd’hui âgée de 51 ans, a parlé d’elle depuis son élection.

C’est le 30 décembre 1990 que Mareva Georges est couronnée Miss France, succédant à Gaëlle Voiry, malheureusement décédée en 2019.

Ce concours de beauté national n’est pas une nouveauté dans la famille de la tahitienne puisque, dix-sept ans avant son sacre, sa tante Edna Tepava était élue Miss France 1974.

Et la lignée ne s’est pas arrêtée là puisqu’en 2019, c’est Vaimalama Chaves la cousine de Mareva Georges qui a été élue.

À l’occasion d’un numéro spécial Miss France de Gala, paru le 11 novembre 2020, célébrant le centième anniversaire du concours, Mareva Georges a accordé un court entretien à nos confrères plusieurs années après son élection.

“Après l’élection, je suis allée à New York travailler en étant que mannequin pour l’agence Metropolitain. J’avais 21 ans et je me suis rapidement aperçue que ce métier n’était pas en accord avec mon caractère : il faut avoir les dents qui rayent le parquet et ne pas hésiter à écraser les autres. Moi je suis un peu timide, un peu réservée…”, raconte l’ancienne reine de beauté, aujourd’hui âgée de 51 ans Miss France.

Pourtant à l’époque, sa carrière décolle et elle défile pour les plus grands couturiers : “Je me suis alors installée à Los Angeles, où j’habite toujours pour m’occuper de tourisme et de la promotion aux États-Unis des îles de Tahiti, d’où je viens. C’est aussi à Los Angeles que j’ai rencontré mon mari, Paul Marciano“, confie-t-elle.

Son mari est aussi le propriétaire et le créateur-designer de la marque Guess, co-fondée avec son frère en 1981, devenu milliardaire, et l’étant resté quelques temps lorsque sa société était assez prospère. Miss France Ce n’est plus le cas aujourd’hui. IL ont eu deux enfants ensemble : un garçon et une fille.

Mais en 2018, la réputation de l’homme est mise à mal lorsque le mannequin Kate Upton accuse l’homme de harcèlement s*xuel.

C’est au cours d’un shooting photo avec le photographe Yu Tsai, que l’homme d’affaires l’aurait agressée, en juillet 2010.

Elle s’est alors confiée au Times, et aurait dit comment il l’insultait de “gros cochon”, il l’avait “embrassée de force”, la touchant “d’une manière très dominante et agressive”.

Mareva Georges est engagée dans la lutte contre les violences s*xuelles, comme elle l’explique au magazine Gala : “J‘ai créé ma fondation contre les violences s*xuelles et domestiques à Tahiti, avec un programme de prévention dans les lycées. Si je me sens plutôt française ou américaine ? Dans le fond, je suis avant tout tahitienne !”, a-t-elle conclu.

Et le samedi 14 décembre, Vaimalama Chaves remettra sa couronne, elle confie sur Instagram : « J’ai appris. J’ai grandi et aujourd’hui, j’ai fini. C’était une expérience unique qui a fait mûrir et révélé une jeune femme pleine de convictions et d’ambitions. C’est le moment. Je vous l’ai souvent dit, mais c’était aussi pour moi : mon temps en tant que Miss France se termine ce soir et c’était un véritable honneur de porter les couleurs de la liberté, de l’égalité et de la fraternité. C’est aujourd’hui que nous allons voir s’illustrer un nouvelle miss sur la scène nationale et j’ai hâte de vous la dévoiler ».