Les voyages en Europe ne seront pas interdits pour les vacances d’été. Mais des modalités précises les encadreront, faisons le point sur le pass sanitaire.

Vacances d’été et pass sanitaire, comment cela va-t-il fonctionner ? Cette question commence à émerger de plus en plus souvent sur la Toile. Ainsi, il est possible de trouver des informations contradictoires et certaines fake news. nous vous propose donc de faire le point pour tout savoir sur ce fameux sésame qui permettrait aux Français de voyager en Europe pour les vacances d’été. Car il n’est pas, comme beaucoup l’affirment, une obligation à la vaccination. Le pass sanitaire ne doit pas se confondre avec le pass vaccinal et c’est bien un pass sanitaire qui vient d’être voté à l’Assemblée Nationale. On vous dit tout.

Vacances d’été envisageables sous certaines conditions, le pass sanitaire entre en jeu

Depuis plus d’un an que la pandémie de Covid-19 fait rage, les règles sont lourdes et réduisent les champs de libertés des populations. Port du masque, distanciation sociale, limitation des réunion et des groupes, télétravail et interdiction de circulation au delà d’un certain périmètre autour de son lieu de résidence. Mais depuis le 3 mai dernier, la France amorce un processus de déconfinement progressif. Avec un bon espoir de ne plus avoir à durcir les mesures sanitaires par la suite. En effet, la vaccination gagne du terrain et l’immunité collective aussi. Pourtant, les choses avancent doucement et prudemment. Le 9 juin, le pass sanitaire entre en jeu pour les rassemblements culturels jusqu’à 5 000 personnes.

Et c’est ce même pass sanitaire qui pourrait nous permettre de voyager pendant les vacances d’été. Encore une fois, nous précise qu’il ne s’agit pas d’une obligation à la vaccination. Les détracteurs de la campagne vaccinale ne doivent pas oublier qu’il est possible de se faire tester ou de prouver avoir contracté la malade dans un délais de 2 semaines à 6 mois. Que cela soit avant de voyager, en Europe. Ou avant de participer à des réunions limitées à une jauge de 5 000 personnes, en France.

Certes, le gouvernement français met l’accent sur la campagne vaccinale. Et pour éviter l’émergence de nouveaux variants qui mettraient éventuellement en péril les vaccins déjà injectés, l’objectif de tous les gouvernements devra s’accorder à offrir les doses vaccinales au plus grand nombre.

Des inquiétudes, des risques, mais aussi des faits et des progrès

Néanmoins, concernant les inquiétudes liées au variant indien, les premières études montrent que les vaccins Pfizer et Moderna sont tout aussi efficaces sur le varient indien que sur le variant britannique. Pour les autres, il faudra patienter encore un peu pour que les études voient le jour. Mais les vacances d’été ne pourront de toute façon pas se passer aussi facilement au delà des frontières de l’Europe, sauf cas exceptionnels. En effet, les pays non-membres de l’Union Européennes auront des lois particulières.

Clément Beaune, le secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes relaie des informations auxquelles nous pouvons nous fier. Il partage notamment sur son compte Twitter, l’allocation de Claude Malhuret, le sénateur de l’Allier. Ce dernier explique que le pass sanitaire se composera de trois options. La première est le vaccin et son certificat mais elle n’est pas la seule. Il sera aussi possible d’effectuer un test PCR qui devra être négatif pour voyager. Ou encore de prouver avoir attrapé la Covid-19 entre deux semaines et six mois précédant son voyage. Les 27 pays membres de l’Union Européenne vont harmoniser leurs lois afin de permettre aux ressortissants européens de profiter de leurs vacances d’été dans toute l’Europe.

Depuis le matin du 24 mai, les personnalités politiques de la majorité se suivent dans les médias pour expliquer les modalités de ce pass sanitaire. Mais ce qui est déjà très concret, ce sont donc les trois options mises en place par le pass sanitaire. Ainsi que son application au 1er juillet. Les vacances d’été pourront donc rimer avec voyage en Europe pour les Français et les ressortissants européens. Car, encore une fois, nous vous rappelle que ce pass sanitaire sera en vigueur en France pour les rassemblements jusqu’à 5 000 personnes dès le 9 juin prochain.

0/5 (0 Reviews)