Le documentaire concernant Xavier Dupont de Ligonnès, diffusé par BFMTV, apporterait un nouvel élément sur cette affaire. Un mystérieux autostoppeur correspondrait au signalement du fugitif…

Où se trouve Xavier Dupont de Ligonnès ? Une question que beaucoup de personnes se posent encore aujourd’hui presque dix ans après les faits. Ce 19 avril, BFM TV a donc décidé de s’intéresser à l’enquête. La chaîne d’information diffuse ainsi un documentaire qui revient sur l’histoire du père de famille toujours soupçonné d’avoir tué tous les siens. Dans l’une de ces séquences, un témoignage inédit datant de l’époque permettrait d’apporter un éclairage précis sur la suite de cette tuerie. nous revient donc pour vous sur cette déclaration étonnante.

Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : un témoin important pour la compréhension des faits

Une histoire dont tout le monde se souvient

En ce mois d’avril 2021, cela fait exactement dix ans que les corps de toute une famille étaient retrouvés à leur domicile. Sans nouvelles d’eux, certains proches s’étaient inquiétés de ne plus avoir de nouvelles de la mère et de ses quatre enfants. Les enquêteurs se sont donc rendus sur place avant de découvrir l’horreur. Après de longues fouilles, les dépouilles de cinq personnes enterrées sont retrouvées sous le pavillon. Même les animaux de compagnie avaient été assassinés. Une seule personne manquait à l’appel : le père Xavier Dupont de Ligonnès. Depuis ce jour, l’enquête continue.

Toutes les théories les plus folles ont été émises sur le sujet. Mais l’une des questions principales qui reste en suspens à part les raisons exactes de ce quintuple meurtre est de savoir si Xavier Dupont de Ligonnès est toujours en vie. Pour certains, il se serait suicidé après avoir commis l’irréparable. Pour d’autres, il aurait pris la fuite et se cacherait depuis cette époque. BFMTV revient sur toute cette histoire en retraçant le récit en trois parties. Un documentaire dans lequel un témoignage pourrait révéler toute son importance. nous vous explique pourquoi !

Où est-il ?

Dans ce documentaire consacré à Xavier Dupont de Ligonnès, BFM TV propose d’abord de s’intéresser à l’enquête elle-même. C’est-à-dire, l’histoire de la famille et les raisons pour lesquelles le père aurait pu tuer tous les siens. Ensuite, la 2e séquence imagine que Xavier Dupont de Ligonnès se serait suicidé. Alors que dans la 3e partie, les réalisateurs partent de l’idée qu’il serait toujours en vie et en cavale. Dans le premier volet, les téléspectateurs peuvent découvrir un homme sur des images qui font plutôt froid dans le dos. En effet, Xavier Dupont de Ligonnès apparaît à l’écran dans un stand de tir accompagné de ses enfants. Dans les mains, il tient le même genre d’arme qui aura peut-être servi à les éliminer.

Sur d’autres images, le public découvre Xavier Dupont de Ligonnès tenir un discours pour le moins effrayant. Il explique ainsi comment il est possible de tuer un animal notamment du gibier d’une manière très spéciale. Il compare même le gibier à un corps humain qui correspond au même volume et à la taille qu’un sanglier à dépecer. Des paroles qui évidemment font froid dans le dos en imaginant ce qui a pu se passer au mois d’avril 2011 dans la maison familiale. Dans la dernière partie de ce documentaire de BFMTV, les téléspectateurs peuvent découvrir l’évocation d’un témoignage très important dans l’enquête. nous vous explique lequel.

Dans le sud de la France ?

Quelques jours après les faits, le 26 avril 2011, Xavier Dupont de Ligonnès aurait, en effet, été repéré du côté de Lançon-de-Provence. Un automobiliste expliquait ainsi qu’il avait pris un autostoppeur dans une station essence. Lorsque les enquêteurs regardent les bandes-vidéo, la ressemblance est effectivement frappante. Selon Alain Vasquez, l’ancien enquêteur de la brigade criminelle, une employée de la station-service a été interrogée. Elle semble d’ailleurs se souvenir de quelque chose d’important. ” Elle donne le détail très troublant qu’il lui manque une dent sur le côté droit, une molaire et quand il lui sourit, elle a vu qu’il y avait un trou à la dentition. Cet élément n’a jamais été rapporté par les médias ni par quiconque, c’est troublant “.

Preuve si ce témoignage se révélait exact que le père de famille ne s’est pas suicidé après les faits. Selon plusieurs personnes dont un proche de Xavier Dupont de Ligonnès, Bruno de Stabenrath, celui-ci aurait pu s’enfuir et partir vers l’étranger. Polyglotte et très débrouillard, le père de famille meurtrier serait peut-être en Amérique du Sud, aux États-Unis où il a vécu durant sa jeunesse ou pourquoi pas en Australie. Un pays dans lequel il aurait pu se fondre dans la masse et où il n’est pas connu du tout. En tout cas, dix ans après les faits, un grand nombre de questions se posent encore.

0/5 (0 Reviews)