Pour Yaël Braun-Pivet, l’année 2022 a été celle, historique, de son élection à la tête de l’Assemblée Nationale française. Mariée et mère de cinq enfants, son mari joue un rôle-clé dans sa vie.

Ce n’est pas ce dont elle rêvait étant petite, mais bien plus grande, une fois devenue députée. Yaël Braun-Pivet est devenue la première femme présidente de l’Assemblée Nationale, passionnée par le fonctionnement des institutions françaises et la fabrication de la loi. Toutefois, la carrière ne fait pas l’équilibre, et le sien, ce sont ses cinq enfants, et son mari, Vianney Pivet.

Yaël Braun-Pivet « Depuis cinq ans que je suis élue, il assume la fameuse ‘charge mentale' »
Cadre chez l’Oréal, le mari de la présidente a beaucoup voyagé et Yaël Braun-Pivet l’a suivi, à Taïwan, au Japon et au Portugal, comme le dévoile Gala dans une interview accordée par la femme politique. Deux de leurs cinq enfants sont nés à l’étranger, et si aujourd’hui la vapeur s’est inversée, force est de constater que Vianney Pivet joue un rôle central dans la carrière de la présidente de l’Assemblée Nationale. « Il n’a pas besoin de mettre sa carrière de côté, car nos enfants ont grandi, a expliqué Yaël Braun-Pivet à Gala, Mais, depuis cinq ans que je suis élue, il assume la fameuse « charge mentale ». C’est indispensable pour toute la famille. C’est ce qui me permet de mener cette carrière politique. Il faut être souple. Ces équilibres sont une affaire de moments, de personnalités et d’opportunités » a-t-elle conclu.

A présent, Yaêl Braun-Pivet partage donc son temps entre ses nouvelles fonctions et son foyer, un véritable jeu d’équilibriste qu’elle assume avec sérénité. « La liberté d’une femme, c’est de pouvoir choisir sa façon d’être femme, sa façon d’être (ou de ne pas être) mère, sa façon de faire carrière… C’est éminemment personnel, a-t-elle poursuivi. Moi, je suis très heureuse d’avoir consacré ces années à mes enfants. C’est probablement parce que je l’ai fait que je me sens aussi libre et aussi soutenue par eux aujourd’hui » avant de conclure « Ce qui est sûr, c’est que ça m’équilibre profondément. »