La comédienne de 28 ans Zahia Dehar a une nouvelle fois choqué Internet et défié Instagram en postant le 29 juillet dernier une photo où elle apparaît sans rien sur elle. Pour la jeune femme, faire le buzz rime avec élégance.

Samedi dernier, 29 juillet, Zahia Dehar a publié une photo d’elle sans vêtement, cachant simplement ses tétons et ses parties intimes bien sûr. Cette photo s’inscrit dans la continuité de son compte Instagram, qui regorge de photos hot et provocantes.

Y-a-t-il un jour où Zahia est habillée ?

La jeune femme, qui tente de percer au cinéma, n’est pas à son coup d’essai et sait faire parler d’elle, mais toujours en petite tenue. Elle a d’ailleurs expliqué son choix d’élire domicile à Londres en expliquant y ressentir « moins de regards moralisateurs » mais aussi pour y apprendre l’anglais et prendre des cours de théâtre.

Zahia avait déjà choqué Instagram le 14 juillet dernier, jour de la Fête Nationale. Pendant que, dans les gradins, 2500 invités dont 1400 étaient sur le front face au coronavirus (les soignants et leurs familles, familles de soignants morts du coronavirus, caissiers, agents funéraires et bien d’autres) profitaient du traditionnel (mais spécial) défilé du 14 juillet, Zahia, elle postait elle aussi une photo spéciale dans sa story Instagram, en dévoilant très clairement son booty. Elle en a également profité pour partager un cliché vieux de 5 ans réalisé par le duo d’artistes contemporains Pierre et Gilles, où elle apparaît en Marianne, dans un cadre bleu, blanc rouge et bonnet phrygien sur la tête, avec, bien sûr, pour seul vêtement un tissu pour dissimuler ses courbes.
La jeune comédienne avait également bien débuté le mois de mai en postant, toujours sur Instagram, une photo d’elle dans un mini bikini rose mettant en avant ses formes, son corps et son magnifique bronzage. Mode été activé pour Zahia !

Bref, plus c’est sans vêtements, plus ça fait vendre. Et ça, Zahia l’a bien compris. Couplée à son côté franchement provocateur, la jeune femme a fait de sa superbe plastique son fond de commerce. Et avouons-le, ça marche. C’est pourquoi elle n’hésite pas à se mettre régulièrement en scène sur son terrain de jeu favori : Instagram où elle adopte des poses lascives et très suggestives et n’hésite pas à s’afficher dans le plus simple appareil avec de petites étoiles pour cacher ses parties les plus intimes !

Mais le 17 juillet c’est dans les rues de sa ville de cœur où elle réside désormais, Londres, que Zahia a fait parler d’elle. Mais pas pour les mêmes raisons qu’à son habitude. En effet, en se dévoilant dans une petite robe blanche, courte et moulante dans les rues de Londres, lunettes de soleil sur le nez et petit sac rose, Zahia ressemblait plus à une vraie fashionista qu’à une bimbo vulgaire comme ce fut être le cas par le passé.

Une enfance douloureuse

Très pudique sur sa vie privée, Zahia Dehar a quand même accepté de partager les souvenirs de son enfance douloureuse au grand public.
Elle connaît d’abord une enfance dorée en Algérie. La petite Zahia est très bonne à l’école, est première de sa classe et adore les mathématiques. C’est à ses 10 ans que tout bascule : ses parents divorcent et Zahia se retrouve catapultée en France avec sa mère et son petit frère. Elle ne parle pas bien français, ce qui va poser un problème majeur à l’école. Habituée à être première de la classe en Algérie, Zahia se retrouve cancre en France. Situation qu’elle supportera très mal.